25 janvier 2014

L'Epée Enchantée

genre: fantastique, heroic fantasyannée: 1962durée: 1h20 l'histoire: Georges est le fils d'une sorcière qui le garde sous sa protection. Un jour, il fait la connaissance de la belle princesse Hélène, mais cette dernière se fait enlever par le diabolique sorcier Lodac. Avec l'aide de six chevaliers enchantés et muni d'une armure magique, Georges part à la recherche de la princesse.   la critique d'Alice In Oliver: On oublie souvent de le citer, mais Bert I. Gordon reste l'un des principaux artisans du... [Lire la suite]

22 août 2013

L'Exorciste Chinois

genre: horreur, épouvanteAnnée: 1980durée: 1h40 l'histoire: Cheung est un homme courageux mais un naïf qui ignore que sa femme le trompe avec son patron. Ce dernier est un riche marchand sans scrupule qui décide de se débarasser de son employé génant. Il décide donc de louer les services d'un puissant sorcier taoïste corrompu. Heureusement, son collègue qui n'est pas de son avis, entrepend d'aider Cheung à se défendre contre les maléfices qui le hantent dans la nuit.        la critique d'Alice In Oliver: ... [Lire la suite]
12 juillet 2013

Harlequin

Genre: fantastiqueAnnée: 1980durée: 1h35 L'histoire: Un jeune sénateur rencontre un mystérieux individu doté d'étranges pouvoirs. Son existence en sera à jamais bouleversée.    La critique d'Alice In Oliver: Un tel titre, à savoir Harlequin, réalisé par Simon Wincer en 1980, ne vous évoque probablement pas grand chose. Pourtant, au moment de sa sortie, ce long-métrage fantastique obtiendra plusieurs récompenses, entre autres, le Prix du jury de la critique internationale, meilleur scénario et meilleure... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 10:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 mai 2013

Excalibur

Issu d'un adultère entre le roi Uther Pendragon et Ygraine l'épouse du Duc de Cornouaille, Arthur accède au trône d'Angleterre par l'expulsion de la pière de la légendaire épée Excalibur. A partir de là, il va essayer de former une armée de chevaliers en vue de trouver le Graal... La critique arthurienne de Borat John Boorman appartient à ces réalisateurs inégaux, mais dont on se souvient du nom en temps voulu. Pour tout vous dire, on lui doit aussi bien le survival tendu Délivrance que L'exorciste la suite! En... [Lire la suite]