09 novembre 2014

This is the end... Naveton Cinéma tire sa révérence

Après avoir publié de nombreux articles et chroniques, plus de 5 000 au total, Naveton Cinéma, le blog ciné le plus nul du net, a décidé de tirer sa révérence. Créé en avril 2011 (le 9 avril pour être exact), le site ferme ses portes aujourd’hui. Toutefois, il restera en l’état mais ne publiera plus de nouveaux articles. Je demande donc aux différents auteurs de ne pas poursuivre l’aventure. Les raisons de cet arrêt définitif ? Essentiellement par un manque d’envie et de motivation. Ensuite, je constate que la plupart des... [Lire la suite]

04 novembre 2014

Hotel Inferno

  genre: horreur, gore trash (interdit aux moins de 16 ans)année: 2013durée: 1h20 l'histoire: Le tueur à gages Frank Zimosa vient d’être embauché pour une mission incensément rentable par le riche et puissant Jorge Mistrandia. L’objectif: tuer deux personnes qui se cachent dans un de ses hôtels européens. Mais il ne sera pas seul sur place.   La critique d'Alice In Oliver: Cela fait déjà plusieurs semaines que Naveton Cinéma vous parle de Giulio De Santi, un réalisateur qui s'est fait... [Lire la suite]
02 novembre 2014

La Mémoire Meurtrie/Memory Of the Camps

genre: documentaireDurée: 1h05Année: 1945/1985 Synopsis: L'histoire d'un film, intitulé Memory of the Camps de Sydney Bernstein et supervisé par Alfred Hitchcock en 1945, qui devait être réalisé pour montrer l'horreur et les atrocités commises dans les camps de la mort. Hélas, le film ne verra jamais le jour ou presque. Il faudra attendre 1985 avant de voir le documentaire débarquer sur les écrans.  La critique d'Alice In Oliver: Difficile de raconter un film tel que La Mémoire Meurtrie, de son titre... [Lire la suite]
01 novembre 2014

Remo Sans Arme et Dangereux

  genre: actionannée: 1985durée: 2 heures l'histoire: Lors d'un règlement de compte, un policier new-yorkais est laissé pour mort. Ayant survécu à ses blessures, il est confié à un vieil asiatique qui lui enseigne un art martial coréen : le Sinanju. Malgré lui, cet ancien flic est ensuite engagé dans une organisation secrète du gouvernement. Il change alors d'identité et devient un redoutable tueur du nom de Remo Williams.   La critique d'Alice In Oliver: Guy Hamilton est un réalisateur... [Lire la suite]