Paranormal-Activity-The-Marked-Ones

 

Genre: épouvante, horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 2014
durée: 1h25

L'histoire: Spin-off de la saga Paranormal Activity : alors que Jesse, après avoir été "marqué", est poursuivi par des forces mystérieuses, sa famille essaye de le sauver.     

la critique d'Alice In Oliver:

Souvenez-vous, et ce n'est quand même pas si vieux, en 2009, Oren Peli réalisait Paranormal Activity premier du nom. Ou comment réaliser un film vide de toute peur et de toute qualité artistique mais rapportant beaucoup de pognon... Après la saga Saw, qui a triomphé en son temps, les producteurs sont conscients de tenir la nouvelle poule aux yeux d'or.
Ainsi, depuis 2009, la saga Paranormal Activity sort un nouvel épisode. Seul problème et pas des moindres, depuis le premier chapitre, la franchise montre de sérieux signes de fatigue, d'essoufflement et de paresse pathologique.

C'est une tendance qui sera confirmée par le second, le troisième et le quatrième épisode. Autant dire que l'on n'attendait pas grand chose (voire même strictement rien) de Paranormal Activity: The Marked Ones, réalisé par un certain Christopher Landon en 2014.
Hélas, ce nouvel avatar (le cinquième tout de même) ne fait pas exception. Oui, Paranormal Activity: The Marked Ones est une sombre mer... pardon... un sacré navet. Finalement, ce cinquième volet reflète parfaitement ce qu'est devenue la saga depuis le premier chapitre en date, à savoir une grosse arnaque déguisée en concept.

Mais bon, peu importe: le public est toujours au rendez-vous et ce genre de fumisterie ne coûte pas chère à produire. Alors pourquoi se priver ? Autant exploiter le concept jusqu'au bout des poils de couilles... pardon... jusque la corde ! L'histoire ? Vous voulez vraiment savoir ? Allez, c'est parti !
Jesse, un adolescent venant tout juste d'avoir 18 ans, fraichement diplômé, assiste à des phénomènes paranormaux. Lui et son meilleur ami Hector décident d’espionner à l'aide d'une petite caméra la voisine du dessous dans une bouche d'aération après avoir entendu des bruits étranges. Ils s'aperçoivent que leur voisine peint un symbole sur une femme nue.

Un soir, alors qu'ils entendent beaucoup de bruits provenant de chez leur voisine du dessous, ils décident de sortir et voient un garçon qu'ils connaissent (Oscar) sortant à toute vitesse de chez celle-ci puis quelque temps après le corps de la femme est retrouvé...
Par curiosité, Jesse et Hector décident d'aller jeter un coup d’œil dans la maison de la défunte et ils y trouvent une cassette portant le nom de Katie et Kristi. On remarque ensuite plus tard que Jesse a des marques étranges sur son bras, puis il commencera à devenir violent. 
Une nuit, alors que celui-ci croit entendre son chien aboyer depuis la maison de la voisine, il décider d'y entrer pour le récupérer, la porte se referme brutalement sur lui et lorsqu'il ressort, il n'est plus du tout pareil qu'avant...

Au-delà de son concept, qui reste toujours le même, à savoir un camescope qui filme de façon monotone des événements étranges qui le sont tout autant, Paranormal Activity: The Markes Ones ne partage presque aucune similitude avec ses prédécesseurs.
En résumé, comprenez que le scénario brille avant tout par son illogisme et remet en cause la chronologie de la saga. Mais encore une fois, peu importe: ce nouvel épisode vient confirmer la médiocrité d'une saga qui n'aurait jamais dû exister: réalisation paresseuse, concept usé jusque la moëlle, des effets de peur qui ne fonctionnent plus (ceci dit, ils n'ont jamais vraiment fonctionné) et un film qui tourne désespérément dans le vide. De ce fait, une question s'impose: certes, je sais que tous les goûts sont dans la nature, mais comment peut-on aimer ça ???

Note: pas envie de noter ça

 


Paranormal Activity : The Marked Ones - bande... par Paramount_Pictures_France