affiche-le-prenom

genre: comédie
Durée: 1h50
Année: 2011

l'histoire: Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale... Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.    

La critique d'Alice In Oliver:

A l'origine, Le Prénom, réalisé par Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte en 2011, est l'adaptation d'une pièce de théâtre éponyme des mêmes auteurs. Contre toute attente, le film remportera un certain succès au moment de sa sortie, totalisant presque 3.5 millions d'entrées.
Mieux encore, Le Prénom rencontrera également un succès critique en remportant deux Césars: le César du meilleur acteur dans un second rôle pour Guillaume de Tonquédec et le César de la meilleure actrice pour Valérie Benguigui. En dehors de ces deux acteurs, cette comédie réunit aussi Patrick Bruel, Charles Berling, Judith El Zein et Françoise Fabian.

Il faut bien le reconnaître: cela fait un petit moment que le cinéma français ne nous a pas livré une grande comédie. Certes, le triomphe de Bienvenue chez les Ch'tis et d'Intouchables a permis de faire revenir le public dans les salles. Hélas, le succès public ne rime pas forcément avec la qualité.
Bien sûr, Bienvenue chez les Ch'tis et Intouchables restent des comédies tout à fait recommandables, mais sans être exceptionnelles pour autant. Alors comment expliquer leur immense succès (en France) ? Tout simplement parce qu'elles reposent sur un concept qui fonctionne assez bien sur la durée. Tout comme Intouchables et Bienvenue Chez les Ch'tis, Le Prénom fonctionne lui aussi sur un concept.

 

article_prenom

 

Aussi est-il nécessaire de rappeler les grandes lignes du scénario. Attention, SPOILERS ! Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. 
En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale... Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos. Autant le dire tout de suite: Le Prénom propose un concept qui fonctionne plutôt bien sur la durée.

Sans être pour autant une grande comédie, Le Prénom reste un film français tout à fait recommandable qui repose avant tout sur ses dialogues (parfaitement écrits), ses réparties et ses acteurs (tous irréprochables). Les deux réalisateurs, Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte, choisissent de raconter l'histoire par une voix-off, à savoir celle de Vincent (Patrick Bruel).
A partir de là, le film fonctionne presque comme un huis clos et se déroule exclusivement dans une cuisine ou plutôt un appartement. Le long-métrage choisit d'adoper le point de vue de Vincent sur un dîner qui va prendre une tournure inattendue.

 

L-affiche-du-film-Le-prenom_portrait_w674

 

Comme l'indique le synopsis, le concept du film repose sur le choix d'un prénom, qui n'est autre que celui du Führer (donc Adolf, au cas où vous n'auriez pas compris). Evidemment, ce choix déclenche les foudres de l'auditoire. A partir de là, chaque protagoniste est amené à révéler ses petits secrets et surtout ses failles personnelles. Dans ce genre de comédie, le risque, c'est que le film perde son rythme de croisière. En l'occurrence, Le Prénom enchaîne les révélations et les rebondissements, le tout sur des conversations musclées et parfois des fous rires incontrôlés.
Bien que poussive (en tout cas parfois), cette comédie fonctionne (encore une fois) plutôt bien sur la durée et repose sur des personages attachants. Hélas, il faut bien l'admettre: on a bien du mal à croire à la supercherie de Vincent. Enfin, la conclusion finale est un tantinet décevante. Après des réglements de compte pourtant foudroyants, le film nous propose une fin rose-bonbon.
En gros, tout est bien qui finit bien... Mouaif, pas de doute, nous sommes bien devant une comédie française des années 2010. Pourtant, malgré ses petits défauts, Le Prénom reste une comédie sympathique qui touche parfois sa cible.

Note: 13.5/20


Le Prénom film complet vf par streamingenfolie