90888

genre: documentaire
année: 2014
durée: 45 minutes

synopsis: Par le biais de leurs recherches, les scientifiques sont parvenus à une étonnante conclusion. Afin de mieux comprendre ce qui se passe dans l'univers, il leur faut d'abord percer les mystères du monde microscopique. Les experts tentent ainsi d'en savoir plus sur ce qui compose la matière mais également sur les cellules vivantes ou sur les composés qui se déplacent dans l'air.  

la critique d'Alice In Oliver:

Pour comprendre ce qui se passe dans l'univers, il faut d'abord comprendre l'origine de la matière, soit le monde microscopique. C'est ici que l'on trouve la clé du cosmos. L'univers microscopique est un monde invisible qui régit tout ce qui se trouve autour de nous.
Cela commence avec l'atome, lui-même régi par la mécanique quantique. On parle même d'intrication quantique, c'est-à-dire quand deux particules subatomiques interagissent, elles deviennent liées. En résumé, cela signifie que si l'une des particules tourne dans un sens, l'autre tourne dans le sens opposé, même à plusieurs millions de kilomètres de distance.

Cela signifie également que l'information est passée d'une particule à une autre à une vitesse plus grande que celle de la lumière. Si on comprend ce phénomène de l'intrication quantique, on pourra alors transférer des informations dans l'espace à des vitesses plus grandes que celle de la lumière. 
Evidemment, un telle prouesse aurait des conséquences sur l'évolution de la science et de l'informatique. Hélas, à l'heure actuelle, les scientifiques ne comprennent pas les lois étranges de l'univers quantique. A ce sujet, une expérience a été menée sur des électrons. Cette expérience consiste à envoyer des électrons sur une plaque comportant deux trous séparés de quelques centimètrès.

A la surprise générale, on s'est aperçu que l'électron envoyé passe dans les deux trous séparés en même temps. En résumé, un même objet peut donc exister en même temps à deux endroits différents. Pourquoi ? Mystère... Toutefois, les scientifiques ont fait une découverte stupéfiante.
Les particules subatomiques peuvent changer de forme, c'est-à-dire être la fois une onde ou une particule. Leur forme varie ou dépend de notre choix d'observer ou non ce phénomène. En gros, si on observe la particule, elle devient une onde. Si on choisit de ne pas l'observer, elle devient une particule. Ce qui pose une autre question: pourquoi les particules subatomiques modifient-elles leur nature ?

C'est une question qui n'a pas encore trouvé de réponse. Il semble que notre comportement (le fait d'observer ou non) ait une répercussion sur la nature de l'électron, donc sur le passé. En gros, la réalité (telle que nous la connaissons) ne serait que le fruit de notre imagination.
Le principe d'incertitude est donc la base et le concept même du monde microscopique. Entre autres, du fait de leur taille, il est impossible de déterminer la position exacte des particules subatomiques à cause de leur position et de leurs mouvements ondulatoires. On a aussi repéré un effet tunnel: un électron ne rebondit pas quand il est projeté sur un mur mais le traverse. 

En gros, l'électron prend de l'énergie pour traverser le mur et le restitue une fois franchi. En résumé, un électron est capable de modifier les propriétés de l'espace et du temps. Or, nous sommes composés également de ces mêmes particules qui nous traversent en permanence.
De ce fait, est-il possible que nous soyons nous-même à différents endroits en même temps, donc présents dans des réalités différentes ? C'est la théorie des mondes multiples: il existerait des mondes parallèles au nôtre. Dans l'univers quantique, il existe également une matière qui fait débat et polémique. Son nom ? La matière noire.

Aujourd'hui, nous savons que la matière noire compose 85% de l'univers. Nous serions même traversés par cette matière noire qui est invisible. A priori, la matière noire serait composée de particules subatomiques étranges qui seraient elles-mêmes les rémanents du Big Bang. Ces particules sont appelées les particules de Wimp. Aujourd'hui, ces particules sont recherchées activement par les scientifiques. Toutefois, la science n'a pas encore trouvé de preuves de leur existence.
Ce qui soulève une nouvelle question: quelle est la plus petite taille que l'on puisse trouver à l'échelle du monde microscopique ? La réponse se nomme la particule subatomique de type Quark.

Bienvenue dans l'infiniment petit ! L'existence des particules de Quark soulève encore une autre question: existe-t-il des particules qui seraient encore plus petites ? Pour le moment, les scientifiques n'ont pas encore trouvé... Toujours est-il que les particules de Quark forment des groupes de cordes qui sont en vibration. En résumé, elles sont capables de modifier et d'affecter l'espace et le temps, donc la réalité telle que nous la connaissons.
En gros, l'espace et le temps font partie des propriétés de l'univers géant qui nous façonne mais elles n'existent pas dans l'univers microscopique. En comprenant le monde microscopique, les scientifiques espèrent également percer les secrets et les origines du Big Bang, donc ce qui s'est passé avant le commencement et la Création.
Bref, encore un numéro passionnant de L'Univers et ses Mystères, toutefois très (trop) technique. Enfin, si quelqu'un a compris quelque chose à cet article, qu'il me téléphone de toute urgence !

Note: 16/20


L'univers et ses Mystères S7 E5 - Un Univers... par 1Aldebaran1