46213

 

genre: thriller (interdit aux - 16 ans)
année: 1990
durée: 1h25

l'histoire: Un jeune garçon se retrouve nez à nez avec un psychopathe déguisé en père-noël. Quand le monde de l'enfance rencontre celui de l'horreur.     

La critique d'Alice In Oliver:

Evidemment, tout le monde se souvient de Maman, j'ai raté de l'avion de Chris Colombus et avec l'affreux Macaulay Culkin, sorti en 1990, et qui voyait un petit gamin braillard donner la leçon à deux petits voyous sans envergure. En revanche, personne ne se rappelle de 3615 Père Noël, réalisé par René Manzor et sorti lui aussi en 1990. D'une certaine façon, on pourrait considérer 3615 Père Noël comme le "Maman, j'ai raté l'avion" français, bien qu'il soit sorti quelques mois plus tôt.
Voilà qui a le mérite de faire peur. Et puis il y a ce titre franchement ridicule: 3615 Code Père Noël. Non franchement, là les mecs, on tient normalement un très gros nanar.

Et bien non, 3615 Code Père Noël n'est pas un nanar, encore moins un navet. Mieux encore, il s'agit même d'un bon film. J'hésite presque à dire "un très bon film". En tout cas, une chose est sûre: on tient ici une véritable rareté et un OFNI (objet filmique non identifié) du cinéma français.
En vérité, c'est 3615 Code Père Noël qui aurait dû rencontrer le succès du film de Chris Colombus. Hélas, au moment de sa sortie, 3615 Code Père Noël passera presque totalement inaperçu au cinéma et restera plus ou moins confiné dans l'oubli. Au niveau de la distribution, le film réunit Alain Musy, Brigitte Fossey, Louis Ducreux et Patrick Floersheim.

 

967_2

 

René Manzor n'est autre que le frère de Francis Lalanne. On lui doit notamment Le Passage, un très gros navet fantastique avec Alain Delon et déjà le petit Alain Musy. Certes, comme je l'ai déjà souligné, 3615 Code Père Noël se fera voler la vedette par Maman, j'ai raté l'avion.
Là aussi, nous sommes en présence d'un "Home Invasion", mais la comparaison s'arrête bien là. J'y reviendrai... Toujours est-il que 3615 Code Père Noël s'est taillé avec le temps une certaine réputation, à tel point que les fans parlent aujourd'hui d'un film culte. Avant toute chose, il est nécessaire de rappeler les grandes lignes du scénario.

Attention, SPOILERS ! Thomas, 9 ans, a deux passions : l'informatique et les super-héros du style de Rambo. Mais il croit encore au Père Noël. Au grand désespoir de sa mère et de son grand-père, il a transformé le château familial en terrain de jeux : des caméras de surveillance dans toutes les pièces, des pièges, des trappes, des filets, un énorme passage secret rempli de jouets.
Le soir du 24 décembre, Thomas attend, caché sous la table, l'arrivée du Père Noël, bien décidé à le capturer. Mais sous la houppelande rouge se cache un psychopathe, avec qui Thomas a discuté sur le minitel.

 

3615_6

 

 

Le psychopathe a été renvoyé de son travail de père Noël par la mère de Thomas, directrice d'un magasin de jouets. Un duel effréné oppose l'enfant au tueur. Que les choses soient claires: bien que l'histoire soit assez similaire à celle du film de Chris Colombus, 3615 Code Père Noël est finalement l'antithèse de Maman, j'ai raté l'avion. Par là, comprenez que 3615 Code Père Noël ne s'adresse pas particulièrement aux jeunes bambins. D'ailleurs, le film a justement écopé d'une interdiction aux moins de 16 ans. René Manzor prend son temps pour planter le décor, un immense manoir, et ses personnages.
Nous faisons donc la connaissance de Thomas, passionné par Rambo et qui commence à douter de la réelle existence du Père Noël.

Qu'à cela ne tienne, un psychopathe de la région ne va pas tarder à prendre l'apparence du gros barbu pour s'immiscer dans le manoir et semer la terreur. Et le serial killer ne plaisante pas. Il ne vient pas là pour voler de l'argent mais pour massacrer toute la famille !
Le thème du Père Noël psychopathe n'est pas nouveau au cinéma. C'est presque un genre à lui tout seul. Au hasard, comment ne pas citer la saga Douce Nuit Sanglante Nuit ? A partir de là, 3615 Père Noël prend la forme d'un film d'aventure mais s'apparente aussi à un slasher, parfois très violent et qui s'adresse donc à un public averti.

 

9355173615perenoel

 

Surtout, le film exploite parfaitement son (presque) unique décor (je le rappelle, un immense manoir) et nous présente un héros, donc Thomas, un gamin de 9 ans. Surtout, sur le fond, 3615 Code Père Noël est un film intelligent qui traite du délicat passage de l'enfance à l'adolescence.
Ici, la figure du Père Noël se transforme en entité démoniaque. Il s'agit finalement du combat d'un jeune gosse pour préserver ce qui reste encore lui d'enfantin. Pourtant, il doit affronter ses démons intérieurs et mener une guerre avant tout sur lui-même. Indéniablement, 3615 Code Père Noël possède son propre style et surtout une ambiance solide, encore une fois très éloignée avec Maman, j'ai raté l'avion. Bref, on tient ici un très bon film français, culotté, violent et qui, malheureusement, passera totalement inaperçu en son temps.

Note: 15/20