robinson crusoe sur mars

 

Genre: science fiction
année: 1964
durée: 1h50

l'histoire: Leur capsule spatiale ayant évité une collision avec un gigantesque météore, le commandant King Draper et la guenon Mona débarquent sur Mars où ils ne tardent pas à rencontrer des extraterrestres. 

la critique d'Alice In Oliver:

Evidemment, un tel titre, Robinson Crusoé sur Mars, réalisé par Byron Haskin en 1964, laisse songeur. Nouveau nanar en perspective ? En l'occurrence, il s'agit de la transposition sur la planète Mars du célèbre roman (donc Robin Crusoé) de Daniel Defoe.
Ensuite, Byron Haskin n'est pas le premier venu. On lui doit notamment la toute première version de La Guerre des Mondes en 1953, De la Terre à la Lune, L'Île au Trésor (1950), La conquête de l'espace ou encore Quand la Marabunta Gronde. Donc non, Robinson Crusoé sur Mars n'est pas un nanar, loin de là. C'est même un bon film de genre.

Au niveau de la distribution, pas grand chose à signaler, en dehors de la présence d'Adam West qui tient le rôle principal. Visiblement, Byron Haskin n'a pas oublié La Guerre des Mondes et nous ressort plus ou moins le mêmes vaisseaux spatiaux dans cette production aussi sincère que naïve.
Aussi est-il nécessaire de rappeler les grandes lignes du scénario. Attention, SPOILERS ! 
Le commandant Kit Draper et le colonel McReady font une expédition sur Mars. Pour éviter une météorite, ils épuisent tout leur carburant et leur vaisseau reste en orbite autour de la planète. Ils descendent sur Mars, mais McReady meurt lors de l'atterrissage.

robinson-crusoe-sur-mars-1964-01-g

Draper reste seul avec le singe Mona. Il parvient à survivre en découvrant que certains minéraux, sous l'action de la chaleur, produisent de l'oxygène. Il va ainsi se construire un abri dans une grotte. Jusqu'au jour où il découvre un squelette. Il voit ensuite arriver un mystérieux vaisseau extraterrestre. Draper s'approche et voit qu'il amène des esclaves extraterrestres pour exploiter le sous-sol de Mars. Indéniablement, Robinson Crusoé sur Mars est non seulement influencé par son modèle (donc le livre de Daniel Defoe) mais par les comics de l'époque.
On a parfois l'impression d'évoluer dans une bande dessinée ponctuée de superbes décors désertiques.

Déjà, à l'époque, Mars est considéré comme une planète hostile, froide, vide et à l'atmosphère quasi irrespirable. Pour survivre, le commandant Draper doit trouver refuge dans des grottes. Par un habile stratégème, il parvient à créer de l'oxygène en quantité suffisante.
Hélas, il doit faire face aux assauts récurrents de vaisseaux aliens. C'est alors qu'il fait la connaissance d'un extraterrestre (de forme humaine) anonyme. Draper le surnomme Vendredi. Peu à peu, les deux hommes vont devoir faire cause commune et lutter contre les envahisseurs. Robinson Crusoé sur Mars peut s'appuyer sur une ambiance solide marqué par l'isolement et la solitude.

 

robinson-crusoe-on-mars

 

Ensuite, les séquences d'attaques extraterrestres sont franchement réussies et permettent d'apporter un certain suspense à un scénario un peu léger dans l'ensemble. C'est sûrement le plus gros défaut de cette pellicule. Dommage que Byron Haskin n'approfondisse pas davantage les relations entre Draper et son nouvel acolyte, pour le moins peu bavard.
Enfin, la conclusion finale, en forme de happy-end, est franchement décevante. Néanmoins, Adam West livre une bonne prestation (sans être époustouflante pour autant). Et puis, cette adaptation dégage à la fois beaucoup de charme, de fantaisie et de naïveté. A défaut d'être exceptionnel, cette transposition science fictionnelle reste une petite curiosité.

Note: 13/20

 


Robinson Crusoe sur Mars - Bande-annonce [VO] par ExtraterrestresTV