spacesystem

genre: documentaire
année: 2014
durée: 45 minutes

synopsis: La planète Terre, malgré ces grandes étendues sauvages, ces profonds océans et ses montagnes monumentales, n'est qu'un minuscule grain de poussière face à l'immensité du cosmos. Les chiffres concernant l'Univers dépassent l'entendement. La plupart d'entre nous n'essayent même pas d'appréhender des tailles, des distances et de vitesses aussi gigantesques. Mais y aurait-il un moyen de rapporter ces chiffres vertigineux à une échelle plus terrestre afin de comprendre à quel point tout est plus grand, plus vite, plus loin ?

la critique d'Alice In Oliver:

L'univers compte environ une centaine de milliards de galaxies, chacune comprenant au moins une centaine de milliards d'étoiles situées à des distances difficilement imaginables pour l'esprit humain. Actuellement, l'univers est toujours en expansion à une vitesse dépassant celle de la lumière. Une façon comme une autre de dire que l'univers est toujours plus grand et va toujours plus loin et plus vite. Tel est le thème de ce nouveau numéro (passionnant) de L'Univers et ses Mystères.
En résumé, la Terre n'est qu'un minuscule grain de poussière dans l'immensité du cosmos. Notre cerveau humain est donc totalement incapable d'appréhender des chiffres aussi gigantesques.

Prenons quelques exemples. Jupiter est la plus grande planète du système solaire. Elle est trois cents fois plus grosse que la Terre. Pourtant, Jupiter est mille fois plus petite que le Soleil. Certes, notre étoile mère est l'objet le plus massif et le plus imposant de notre système solaire.
Toutefois, le Soleil est une étoile de taille classique. Comparé à d'autres étoiles, le Soleil fait presque figure de petit joueur (façon de parler...). Par exemple, R136a est une étoile massive avec une température de 70 000 degrés à sa surface (soit sept fois plus chaude que le Soleil). Elle est 300 fois plus grosse que notre étoile mère et se situe dans la galaxie de Magellan.

Quant aux densités les plus extrêmes, on les trouve sur les étoiles à neutrons qui sont les rémanents des supernovas (soit l'explosion d'étoiles massives). L'univers est donc rempli de véritables titans. Par exemple, l'étoile Adhara, qui se situe dans la constellation du Grand Chien, est 17 fois plus grosse que le Soleil. Elle se trouve à 430 années lumières de la Terre.
L'étoile Dubhe, à 120 années lumières, qui se situe dans la constellation de la Grande Ourse, est 30 fois plus grosse que le Soleil. Quant à Aldebaran, elle est 45 fois plus massive que notre étoile mère. Elle est de couleur orange et à 65 années lumières de chez nous.

Quant à Bételgeuse, elle se trouve à 650 années lumières. Elle est mille fois plus grosse que le Soleil. Quant à Vy Canis Majoris, elle est 2000 fois plus massive que notre étoile. En résumé, avec notre appareil spatial le plus puissant, il nous faudrait 1200 ans pour faire le tour complet de cette étoile ! Les distances qui nous séparent des autres planètes du système solaire sont déjà invraisemblables.
Certes, pour le moment, nous sommes capables de nous rendre sur la Lune en trois jours. En revanche, pour les autres planètes et satellites du système solaire, c'est une autre histoire. Au-delà de Mars, qui se situe à plus de 50 millions de kilomètres de la Terre, les distances sont de plus en plus vertigineuses.

Jupiter se situe à 660 millions de kilomètres, Saturne à 1.4 milliards de kms, Uranus: 2.8 milliards de kms et Neptune à 4.5 milliards de kms. Après Neptune, on trouve des corps plus petits, notamment Pluton (qui est une planète naine). Enfin, notre système solaire est délimité par des corps glacés.
Ces distances sont tellement prodigieuses qu'elles représentent un défi pour l'esprit humain. Ces chiffres astronomiques s'appliquent aussi aux vitesses présentes dans l'univers. Par exemple, une année lumière correspond à la distance parcourue par la lumière en une année, soit 10 milliards de kilomètres pour environ 300 000 kms par seconde.

Tous les corps qui composent l'univers se déplacent généralement à des vitesses difficiles à appréhender pour le cerveau humain. En résumé, l'homme vit au ralenti par rapport aux mouvements du cosmos. Selon les données actuelles, on estime que notre système solaire mesurerait 100 000 années lumières. La galaxie la plus proche, à savoir Andromède, se trouve à 2.5 millions d'années lumières de la Voie Lactée. Dans plusieurs milliards d'années, la Voie Lactée et Andromède devraient fusionner, entraînant de profonds changements et bouleversements.
Notre petit système solaire en sera évidemment affecté. Bref, l'immensité de l'univers est inaccessible à notre esprit humain et provoque à la fois l'émerveillement et l'incompréhension. Comme quoi, face à toutes ces données de la nature primaire, l'homme devrait faire preuve de beaucoup plus de modestie.

Note: 16.5/20


L'univers et ses Mystères S7 E1 - Plus Grand... par 1Aldebaran1