cirme était presque parfait

 

genre: policier, thriller 
année: 1955
durée: 1h45

l'histoire: Tony Wendice, une ancienne gloire du tennis, s'est marié avec Margot pour sa richesse. Mais celle-ci le trompe depuis peu avec Mark Halliday, un jeune auteur de romans policiers. Craignant que sa femme le quitte et le laisse sans le sou, Tony fait appel au capitaine Lesgate et le charge d'assassiner Margot en échange d'une grosse somme d'argent.  

La critique d'Alice In Oliver:

A l'origine, Le crime était presque parfait, réalisé par Alfred Hitchcock en 1955, est l'adaptation d'une pièce de théâtre de Frederick Knott. On ne présente plus Alfred Hitchcock, considéré à juste titre comme le maître du suspense, et à qui l'on doit de nombreux classiques du cinéma: Les Oiseaux, Psychose, Les 39 Marches, La Mort aux Trousses, Fenêtre sur cour ou encore Sueurs Froides, pour ne citer que ces exemples. Vient également s'ajouter Le Crime était presque parfait.
Au niveau de la distribution, ce film policier réunit Grace Kelly, Robert Cummings, Ray Milland, John Williams, Anthony Dawson et Patrick Allen.

Le crime était presque parfait a été originellement filmé en « 3D », c'est-à-dire en relief stéréoscopique et projection en lumière polarisée, avec des lunettes polarisantes, un procédé très en vogue à l'époque. De nos jours, le film est régulièrement projeté en relief lors de festivals ou manifestations spécialisées, et par certaines salles de cinéma équipées pour cette technique : cela nécessite une double projection et un écran métallisé spécial.
Le crime était presque parfait signe également la première collaboration entre Alfred Hitchcock et Grace Kelly. Il s'agit d'un film important qui va influencer de nombreuses générations de cinéastes.

 

181530_PhoDoc4_p-20050513-00A4KZ_0MAAIENX

 

En effet, bien des années plus tard, un quasi remake, Meurtre Parfait, avec Michael Douglas et Viggo Mortensen, sera réalisé. Surtout, le film infuencera tout particulièrement la série télévisée Columbo, qui repose plus ou moins sur le même concept. Certes, Le crime était presque parfait n'est pas forcément le film le plus souvent cité dans la filmographie d'Alfred Hitchcock.
Toutefois, le long-métrage peut s'appuyer sur un scénario particulièrement ambitieux. Attention, SPOILERS ! 
Tony Wendice, ancien champion de tennis, craint que sa femme Margot, qui a une aventure avec l'auteur de romans policiers Mark Halliday, n'en vienne à le quitter en le laissant financièrement démuni.

Aussi échafaude-t-il un plan pour faire assassiner Margot par un comparse pendant qu'il se forge un alibi inattaquable. Mais dans toutes les mécaniques bien huilées, un grain de sable peut toujours se glisser. En l'occurrence, le grain de sable consiste dans le fait que le comparse se fait tuer par Margot.
C'est aussi sans compter sans le zèle et l'intelligence d'un inspecteur de police particulièrement perspicace. Au niveau de la mise en scène, le film donne souvent l'impression de regarder une pièce de théâtre filmée. Nous sommes donc en bien en présence d'un huis clos.
Pourtant, le film sait prendre de la distance avec son espace confiné.

 

le_crime_etait_presque_parfait_slider

 

On retrouve un certain nombre de thématiques chères à Alfred Hitchcock: cet intérêt pour la petite classe bourgeoise qui se croit au-dessus des lois, le vice, un meurtre calculé et prémédité (hélas, pour le criminel, les choses ne se passeront pas comme prévu...) et une victime innocente accusée d'un crime qu'elle n'a pas commis. Cette fois-ci, le spectateur est amené à prendre parti pour cette épouse adultère (Grace Kelly). Alfred Hitchcock la rend volontairement sympathique.
Quant au tueur, incarné par Ray Milland, il nous est plutôt présenté sous un jour séduisant. C'est presque "Monsieur Tout le Monde".

Voilà encore un thème que l'on retrouvera dans les épisodes de Columbo. Sur ce dernier point, le film repose sur une confrontation à distance entre un mari qui cherche à prendre sa revanche et son épouse victime de ses petites manipulations. Hélas pour notre criminel, il devra également affronter un inspecteur un peu trop zélé mais charismatique. En effet, ce dernier n'utilise pas de révolver mais peut compter sur son flair et sa pugnacité. Grace Kelly tient ici son premier grand rôle au cinéma.
Ray Milland interprète un maître-chanteur à l'aura maléfique mais paradoxalement séduisant et sympathique. C'est presque l'incarnation du Diable en personne ! Certes, par la suite, les thèmes du Crime était presque parfait seront repris par de nombreux films. Pourtant, ce film policier aux allures de thriller reste une nouvelle réussite du maître du suspense.

Note: 16/20

 


Bande-annonce : Le Crime Était Presque Parfait... par PremiereFR