small_306683

 

genre: documentaire
Durée: 1 heure
Année: 2007

Synopsis: Le 16 juillet 1982, Patrick Dewaere s’est donné la mort alors qu’il n’était âgé que de 35 ans. Malgré une carrière très courte, riche d’une trentaine de films quand même, Dewaere a laissé une empreinte indélébile dans le cinéma français, laissant un héritage dont se réclament depuis de nombreux acteurs français.  

La critique d'Alice In Oliver:

Un Jour, Un Destin est une émission télévisée diffusée sur France 2 depuis 2007 qui décrypte la vie d'une personnalité publique en dévoilant sa face cachée. Cette émission produite par Serge Khalfon et présentée par Laurent Delahousse nous propose de brosser le portrait de Patrick Dewaere, soit le ou l'un des acteurs les plus doués de sa génération. Le suicide de l'acteur interroge toujours son entourage.
C'est aussi l'objet de cette émission, justement intitulée Patrick Dewaere, le dernier jour. En effet, Patrick Dewaere meurt le 16 juillet 1982 en se tirant un coup de carabine en pleine tête. La presse se demande alors si ce suicide particulièrement violent n'est pas lié à ses problèmes de dépendance à la drogue et surtout à l'héroïne.

Son suicide intervient pendant les préparatifs du film Edith et Marcel, réalisé par Claude Lelouch et avec Evelyne Bouix. Dans ce nouveau film, Patrick Dewaere doit interpréter le boxeur Marcel Cerdan. Claude Lelouch décrit alors un Patrick Dewaere à la fois impatient de commencer le tournage du film et un acteur qui paraît bouleversé. Un jour avant sa mort, donc le 15 juillet 1982, il dîne avec le réalisateur Bertrand Blier. Le cinéaste témoigne et décrit une attitude particulièrement étrange.
C'est en effet grâce à lui que Patrick Dewaere doit (en très grande partie) sa célébrité. En effet, Patrick Dewaere connaîtra la consécration avec Les Valseuses.

 

3f894222-cff2-11e1-bfce-dac29edc6ce1-493x328

 

Pourtant, le film a bien failli se faire sans lui. A la base, Bertrand Blier voulait réunir un duo à la "Laurel et Hardy", donc un gros et un petit. Dewaere ne correspond pas vraiment au tout premier choix de Bertrand Blier. La suite donnera tort au réalisateur. Les Valseuses devient un film générationnel.
Gérard Depardieu, Miou-Miou et Patrick Dewaere cassent les codes d'un cinéma français assez formaté dans l'ensemble. Après Les Valseuses, Patrick Dewaere est de plus en plus sollicité. Malgré tout, l'acteur continue de jouer les rebelles. Par exemple, il n'est pas content de jouer un flic dans Adieu Poulet de Pierre Granier-Deferre et avec Lino Ventura.

Mais peu importe, le film connaît un immense succès populaire. Peu à peu, Patrick Dewaere devient le représentant d'une jeunesse en détresse et mal dans sa peau. Avec lui, le cinéma rejoint souvent la réalité (et inversement). Le film le plus sombre de sa carrière se nomme probablement Série Noire d'Alain Corneau. Selon son proche entourage, il y aura un avant et un après Série Noire.
En effet, pendant le tournage d'une scène, Patrick Dewaere s'envoie plusieurs fois le crâne contre le capot d'une voiture. L'acteur ne simule pas. Chaque jour, il va de plus en plus loin et finit par effrayer le réalisateur et les autres acteurs.

 

patrick-dewaere

 

Après Série Noire, il enchaîne les rôles dramatiques et les personnages paumés et broyés par la vie. Selon ses proches, tous ces films auront des conséquences sur son équilibre psychologique. Par exemple, dans Paradis pour Tous d'Alain Jessua, il interprète un dépressif suicidaire.
Mais Patrick Dewaere est aussi un acteur faché avec la presse. Un journaliste, Patrice de Mussac, diffuse plusieurs photos du mariage de Patrick Dewaere avec Elsa. Qu'à cela ne tienne, l'acteur débarque carrément chez le journaliste et le frappe de plusieurs coups de poing. Patrick Dewaere écope d'un mois de prison avec sursis et d'une amende de 75 000 francs. Par la suite, la presse le boycotte et l'acteur le paie lors de la cérémonie des Césars.

Mais revenons à la journée du 16 juillet 1982. A 12h30, alors que Patrick Dewaere et Claude Lelouch parlent du film Edith et Marcel, l'acteur reçoit un coup de téléphone. Pour certaines personnes, c'est ce fameux coup de fil qui aurait tout changé et fait basculer Patrick Dewaere vers le suicide.
Finalement, Lelouch et Dewaere se quittent à 14 heures et doivent se retrouver vers 17 heures. Patrick Dewaere est raccompagné en taxi par Charles Gérard. Durant le trajet, l'acteur ne souffle pas le moindre mot mais évoque tout juste un problème de "gonzesse". Sa vie de famille est elle aussi compliquée. Les vacances avec sa femme Elsa se sont mal passées.

 

18819236

 

Vers 14h30, Patrick Dewaere arrive chez lui. Il appelle sa femme qui est en Guadeloupe. Les deux partenaires se disputent. Elsa lui dit alors qu'il ne verra plus jamais sa fille. Suite à ce coup de fil, Patrick Dewaere va chercher sa carabine (offerte par Coluche). Il se place devant le miroir de sa salle de bain et place l'arme contre son menton. Il se voit finalement mourir.
Alerté par la police, Claude Lelouch débarque sur place et vit la situation comme un traumatisme. Le réalisateur s'en veut de ne pas avoir perçu la détresse de l'acteur. Bertrand Blier apprend lui aussi la nouvelle: le cinéaste ne s'en remettra jamais.

Certes, il y a sûrement ce coup de téléphone qui est déterminant dans le geste de Patrick Dewaere.
Toutefois, l'origine de son mal-être semble se trouver dans son enfance. De son vrai nom Patrick Maurin, Patrick Dewaere commence à jouer dès l'âge de quatre ans. C'est une enfance qu'il vit mal, d'autant plus que Patrick est un enfant non-désiré.
Il est conçu dans la douleur et le rejet, mais cela doit rester un secret de famille. A 17 ans, il découvre que son père n'est pas vraiment le sien. Cette souffrance restera à jamais une blessure profonde et une véritable cicatrice. Voilà pour les grandes lignes de cet immense acteur français. Puisse son âme torturée reposer enfin en paix.