Kick-Ass-2

genre: action, super héros (interdit aux - 12 ans)
année: 2013
durée: 1h45

l'histoire: L’audace insensée de Kick-Ass a inspiré une pléthore de vengeurs masqués autodidactes, le Colonel Stars & Stripes en tête, auxquels notre héros va s’allier pour patrouiller les rues de la ville et assurer la sécurité générale. Mais quand Red Mist, réincarné en Mother Fucker, décide de s’attaquer à ces super-héros amateurs, seuls les sabres acérés de Hit Girl sauront les sauver de la destruction.

la critique d'Alice In Oliver:

Inutile de le préciser, mais Kick-Ass 2, réalisé par James Wadlow en 2013, est évidemment la suite de Kick-Ass premier du nom. Pour ce second volet, changement de réalisateur. Matthew Vaughn n'est plus de la partie. Le nom de James Wadlow a le mérite de provoquer quelques frissons.
En effet, rappelons que ce dernier est surtout connu pour avoir réalisé Cry Wolf et Never Back Down, deux films assez méconnus et qui risquent de le rester. Jeff Wadlow a donc la lourde tâche de succèder à Matthew Vaughn et de passer après un premier épisode original, décomplexé et assez violent.

Toutefois, le premier épisode n'a pas forcément remporté le succès escompté en salles, mais il a davantage trouvé son public au fil des mois et par sa sortie en vidéo. Ensuite, rappelons que le premier Kick-Ass reste l'adaptation d'un comics très célèbre et qui jouit d'une solide réputation.
Au niveau de la distribution, Kick-Ass 2 réunit Chloë Moretz, Aaron Taylor-Johnson, Christopher Mintz-Plasse, Jim Carrey, Clark Duke, Andrew Prew, Morris Chessnutt, John Leguizamo et Donald Faison. Dans l'ensemble, les acteurs présents dans cette suite reprennent leur rôle respectif. Morris Chessnut remplace cependant Omari Hardwick dans le rôle de Marcus Williams et Augustus Prew remplace Evan Peters dans le rôle de Todd.

 

Kick-Ass-2-chloe-Moretz-Aaron-Johnson-entrainement_film_action_humour

 

Sur le fond comme sur la forme, le succès du premier Kick-Ass trouvait ses origines dans son côté fun, insolent et décomplexé du gland, tout en rendant largement hommage à l'univers des super héros. Ensuite, Matthew Vaughn parvenait à rendre attachant son personnage principal, David Lizewksi alias Kick-Ass, à la fois maladroit et attachant. Même remarque concernant les protagonistes secondaires avec une mention spéciale pour Chloë Moretz dans le rôle de Mindy Macready alias Hit-Girl.
Le scénario de Kick-Ass 2 reprend donc les choses là où elles s'étaient arrêtées dans le premier volet. Attention, SPOILERS ! 

L’audace insensée de Kick-Ass a inspiré une pléthore de vengeurs masqués autodidactes, le Colonel Stars & Stripes en tête, auxquels notre héros va s’allier pour patrouiller les rues de la ville et assurer la sécurité générale. Mais quand Red Mist, réincarné en Mother Fucker, décide de s’attaquer à ces super-héros amateurs, seuls les sabres acérés de Hit Girl sauront les sauver de la destruction.
Certes, James Wadlow a la bonne idée de faire appel à Jim Carrey pour cette suite. Clairement, l'acteur a entièrement sa place dans cet univers délirant. Il fait aussi partie des rares bonnes surprises du film. D'ailleurs, détail amusant, Jim Carrey reniera plus ou moins cette suite au moment de sa sortie, critiquant notamment sa trop grande violence.

 

news_illustre_1377725016_802

 

Sur ce dernier point, James Wadlow est plutôt fidèle à son prédécesseur et délivre largement la marchandise au niveau des séquences d'action. Pourtant, la première heure est franchement décevante. On constate que le film critique à la fois l'univers adolescent avec ses phénomènes geek et Youtube et qu'il est clairement formaté pour séduire ce même public.
Ce qui est assez contradictoire. Par exemple, toute la partie sur la bonne conduite de Mindy à son lycée et ses questionnements de jeune femme rentrant progressivement dans l'âge adulte est d'une nullité totale. Visiblement, même James Wadlow en a conscience et tente de brouiller les pistes via une sombre histoire de vengeance qui fait finalement suite aux événements du premier.

Certes, le premier épisode ne brillait pas spécialement par ses dialogues, mais là on atteint les plus grands précipices de la bêtise et de la vulgarité, à tel point que le film en devient archi caricatural. C'est une évidence: Kick-Ass 2 s'adresse prioritairement à un public âgé maximum de 15 ans.
Les autres seront priés de passer leur chemin, à moins de voir cette suite pour ce qu'elle est volontairement: un gros nanar d'action assez jouissif. Une sorte de plaisir coupable en fin de compte mais pas beaucoup mieux. La seconde partie du film est en revanche de meilleure qualité.
Finalement, cette suite est sauvée de son néant abyssal par son bad guy de service et sa bande de guerriers revanchards et psychopathes. Mais sur le fond, Kick-Ass 2 ne raconte strictement rien. Certes, James Wadlow reprend à son compte l'univers de son prédécesseur.
Les fans acharnés du premier opus pourront éventuellement être conquis par ce second volet assez rythmé dans l'ensemble et qui contient encore quelques petites surprises de taille (certains personnages importants meurent...). Bref, Kick-Ass 2 est le parfait produit "geek" pour satisfaire un public adolescent souvent peu regardant sur la qualité réelle d'une oeuvre cinématographique.

note: 06/20
note nanardeuse: 14.5/20


Kick-Ass 2 par teasertrailer