vie-d-adolf-hitler-de-son-apogee-a-sa-chute

 

genre: documentaire
Durée: 1h35
Année: 2004

Synopsis: En reprenant les grands événements qui ont marqué le Troisième Reich, ce documentaire pose la question suivante: comment Adolf Hitler a-t-il pu entraîner tout un peuple dans sa propre chute ? 

La critique d'Alice In Oliver:

Beaucoup de documentaires ont été consacrés à l'ascension d'Hitler et se demandent comment un tel dictateur a pu arriver au pouvoir et être à l'origine de la Seconde Guerre Mondiale. La vie d'Adolf d'Hitler: de son apogée à sa chute est un documentaire encore plus ambitieux.
En effet, non seulement le film a pour but de raconter son ascension au pouvoir, mais a aussi pour objectif de décrire sa vie donc de sa jeunesse à sa mort. Autant le dire tout de suite, après la vision de ce film, l'impression est pour le moins mitigée, mais j'y reviendrai. Dans un premier temps, il est nécessaire de rappeler le contexte historique.

En 1918, la Première Guerre Mondiale est finie. L'Allemagne est dévastée tant sur le plan économique que politique. Les partis d'extrême droite et d'extrême gauche deviennent de plus en plus forts. Les explosions et les manifestations dans les rues sont de plus en plus fréquentes et sanglantes.
A l'époque, le Traité de Versailles est considéré comme un déshonneur national. La défaite de l'Allemagne en 1918 est vécue comme un déshonneur et un drame national. La monnaie allemande s'effondre et la population doit faire face à la famine. L'extrême droite tient le gouvernement pour responsable de la situation. Au même moment, un certain Adolf Hitler commence à s'imposer comme un solide leader de l'extrême droite en Allemagne.

 

0

 

Il apparaît comme un orateur énergique. Très vite, il organise les sections d'assaut. Adolf Hitler s'entoure déjà de certains visages qui deviendront tristement célèbres par la suite, notamment Joseph Goebbels, Hermann Göring ou encore Rudolf Hess. Suite à de nombreuses manifestations très violentes, Adolf Hitler est arrêté en 1923. En prison, il écrit un livre, Mein Kampf, dans lequel il écrit sa vision d'une grande Allemagne qui doit imposer sa force à travers le monde.
Un an plus tard, Adolf Hitler est libéré et continue son travail d'orateur auprès de la population. Au même moment, le monde entier subit un krach boursier.

Désormais, le peuple allemand vit dans la misère et se sent de plus en plus oppressé. Après la défaite de la Première Guerre Mondiale, c'est un nouveau coup dur pour l'Allemagne. Hitler bénéficie du soutien de plus en plus important du Parti Nazi. Adolf Hitler profite du travail de propagande pour séduire le peuple. Selon lui, si la nation va si mal, c'est de la faute des Juifs.
En quelques années, le parti nazi devient le second parti le plus important en Allemagne. Au moment des élections présidentielles, Hitler se présente face à Hindenburg qui est âgé de 84 ans. Pourtant, Hitler perd les élections, mais le parti nazi continue de grossir ses rangs.

 

0 (1)

 

Peu à peu, la république de Wehrmacht devient obsolète et Hitler peut désormais compter sur le soutien de gros industriels. En 1933, Hindenbourg cède devant la pression et nomme Hitler chancelier. En 1934, Hindenburg meurt. C'est ainsi que naît le Troisième Reich. Hitler fait régner la terreur en Allemagne, surtout auprès des juifs. On commence alors à construire les premiers camps de concentration. Goebbels se charge de la propagande et contrôle la presse et l'information.
Les oeuvres de la plupart des intellectuels sont brûlées et les syndicats sont dissous. Hitler veut faire la guerre et étendre la puissance de l'Allemagne à travers l'Europe et le monde.

Les industriels accélèrent le programme d'armement. Hitler promet à un peuple un modèle allemand établi pour les mille prochaines années. Les Juifs sont de plus en plus persécutés. Désormais, leurs biens sont confisqués. Ceux qui n'ont pas encore été envoyés dans les camps de la mort sont parqués dans les ghettos. Peu à peu, l'idéologie nazie se répand dans d'autres pays européens, notamment en Grèce, en Belgique, en Espagne, en France et en Italie.
En 1938, Hitler attaque la Tchécoslovaquie et ne respecte pas les accords de Munich. Mais peu importe, en Europe, les différents gouvernements restent étrangement silencieux.

 

hqdefault

 

En 1939, Hitler et Staline signent un pacte de non-agression. Pour Hitler, c'est un triomphe diplômatique qui lui permet d'attaquer tranquillement la Pologne. C'est le début de la Seconde Guerre Mondiale. Par la suite, des pays comme la Belgique, la Norvège ou encore la Hollande sont eux aussi attaqués. Puis, c'est au tour du peuple français de souffrir. Au même moment, les avions et les bateaux allemands menacent également l'Angleterre. Cependant, bien que l'Allemagne compte de nombreuses victoires en Europe, Hitler veut lancer une attaque massive contre la Russie et ainsi violer le pacte de non-agression. Pour Hitler, le but est de s'emparer le plus vite possible des grandes villes.
Pourtant, dès 1942, l'armée nazie connaît de nombreuses difficultés à Stalingrad.

Pendant ce temps, l'Allemagne continue d'exterminer non seulement les Juifs, mais aussi les gitans et les handicapés physiques et mentaux. De toute l'Europe, des trains entiers voyagent vers les camps de la mort. A leur arrivée au camp, les prisonniers ne savent pas encore ce qui les attend.
Puis vient le processus de sélection: il y a ceux qui sont réduits au travail et à la famine et ceux qui sont conduits dans les chambres à gaz et brûlés. Dans ces camps, on pratique également des expériences médicales basées principalement sur la castration et l'injection de cellules cancéreuses. Sur le front russe, la bataille continue. A Stalingrad, la défaite allemande devient inévitable.

 

nH_B

 

Début 1943, le commandant Paulus capitule et se rend. Parallèlement, dans de nombreux pays européens envahis par les Allemands, la Résistance devient de plus en plus forte. Hitler doit notamment faire face à un attentat organisé par quelques uns de ses généraux. Ces conspirateurs seront évidemment arrêtés, jugés lors d'un procès bidon puis exécutés par pendaison.
En juin 1944, les Alliés débarquent sur les plages de Normandie. Hitler ne dispose plus d'une main d'oeuvre militaire suffisante pour contrecarrer toutes ces attaques. Désormais, l'armée nazie engage d'anciens combattants et même des enfants pour défendre ce qui reste encore de Berlin. Hitler vit dans son bunker: son objectif final est d'entraîner le peuple allemand dans sa propre chute.

Le premier mai 1945, Adolf Hitler est déclaré mort. En vérité, Hitler s'est suicidé. Certes, les années de son ascension au pouvoir sont bien connues aujourd'hui par les historiens. Pourtant, on sait finalement peu de choses sur lui et surtout sur sa vie privée. On sait seulement qu'il est hypochondriaque, énergique et qu'il aime parfois se détendre en écoutant des comptines.
On sait aussi qu'il est issu d'une famille aisée. A l'école, c'est un élève peu brillant et notamment renvoyé de l'Académie des Beaux Arts. Enfin, on sait aussi peu de choses sur la relation qu'il entretient avec Eva Braun. Bref, un documentaire très moyen voire même presque hors sujet.

 

ob_27aa23_himmler-lutze-hitler-and-hess-by-themistrunsred-d

 

 

En effet, le film ne parvient jamais (ou presque) à concilier les événements de la Seconde Guerre Mondiale à la personnalité et la vie d'Hitler. Ou alors quand il le fait, le documentaire ne nous apprend rien de nouveau. Surtout, le document relate beaucoup trop vite certains faits historiques très importants. L'invasion de la France par l'Allemagne est à peine évoquée.
Même chose pour la libération des camps. Enfin, même si le documentaire évoque plus ou moins en détails l'ascension d'Hitler à partir de 1923, on ne sait strictement rien de ses jeunes années en Autriche. Néanmoins, le film peut jouer sur des atouts solides. En effet, il propose notamment des images et des séquences totalement inédites. Toutefois, ce n'est pas suffisant pour le classer parmi les documentaires incontournables, loin de là. C'est même un documentaire moyen, très moyen...

Note: 09/20