Les-Enfants-d-Hitler-Hitler-s-Children-1942-2

genre: drame
année: 1943
durée: 1h20

l'histoire: L'école américaine Nichols à Berlin est proche de celle des jeunesses Hitleriennes dans laquelle Karl étudie. Karl tombe amoureux d'Anna, une jeune fille d'origine germano-américaine mais la situation du pays les amènent irrémédiablement à la séparation. Plus tard au début de la guerre en Europe Anna, soupçonnée d'être Allemande, est retirée de l'école Nichols.     

la critique d'Alice In Oliver:

A l'origine, Les Enfants d'Hitler, réalisé par Edward Dmytryk en 1943, est l'adaptation romancée d'une enquête journalistique, Education for death de Gregor Zymer. Les Enfants d'Hitler est aussi un film engagé et courageux. Le film sort dans un contexte particulier et donc en pleine Seconde Guerre Mondiale, dans un contexte où Hitler et le nazisme triomphent toujours en Europe.
Au niveau de la distribution, les acteurs ne sont pas très connus puisque le long-métrage réunit Tim Holt, Bonita Granville, Otto Kruger, H.B. Warner et Lloyd Corrigan. Seul Kent Smith, dans un second rôle, fait vraiment exception. 

En 1941, l'Amérique mène une guerre impitoyable contre le Japon. C'est dans ce contexte que le gouvernement de Franklin Roosevelt demande à l'industrie du cinéma de réaliser des films soutenant l'effort de guerre. C'est par exemple le cas de Sabotage à Berlin, Air Force, Les Bourreaux meurent aussi ou encore de The Memphis Belle.
La plupart de ces productions sont souvent réalisées par des grands cinéastes, notamment John Ford et Howard Hawks, qui participent alors à un cinéma de propagande. Ce que refuse de faire Edward Dmytryk avec Les Enfants d'Hitler.

 

18446919

 

Contre toute attente, le long-métrage remportera un vif succès au moment de sa sortie au cinéma. Toutefois, à l'époque, Edward Dmytryk est suspecté par le gouvernement d'adhérer au parti communiste. En 1947, il comparaît devant la Commission des Activités Anti-américaines.
Refusant de dénoncer les sympathisants communistes, il figure dans la liste des "Dix de Hollywood", seul réalisateur au sein d’une liste composée de scénaristes comme Dalton Trumbo, Ring Lardner Jr. et son camarade Adrian Scott. Condamné à un an de prison, Dmytryk quitte son pays et s’installe en Angleterre.

Mais revenons au film... Le scénario a le mérite d'être original et s'acharne à décrire la propagande infernale d'Adolf Hitler et donc du IIIe Reich. Attention, SPOILERS ! Berlin, 1933. La jeune Anna Müller, américaine née en Allemagne, fréquente l’école américaine dirigée par le professeur Nichols. Face à cette institution se trouve un centre d’éducation pour les jeunesses hitlériennes.
Les élèves des deux écoles sont régulièrement impliqués dans des bagarres. Le jeune Karl Bruner, chef de section aux jeunesses hitlériennes, est fortement attiré par la douce Anna.

 

deux_dmytryk 02

 

 

Même si cette dernière vomit l’idéologie nazie, elle se prend également d’affection pour Karl et espère modifier sa vision de la société. Mais les événements politiques vont les séparer. Six ans plus tard quand la guerre éclate, les élèves non américains sont arrachés à l’école et Anna, avant tout considérée comme allemande, est conduite dans un camp de travail pour sa rééducation.
Nichols tente de la retrouver afin de la faire évader. Karl, devenu lieutenant dans la Gestapo est éperdument amoureux d’Anna toujours éprise de liberté. D’abord furieux contre ses convictions et son opposition radicale au Führer, il commence peu à peu à douter des siennes.

Les Enfants d'Hitler est une production à petit budget, à peine 200 000 dollars. Pourtant, cela n'empêchera pas le film de cartonner au box-office (comme je l'ai déjà souligné). Dès les premières minutes, le film a le mérite de présenter son sujet, à savoir la propagande et son efficacité auprès des jeunesses hitlériennes. Quant à ceux ou celles qui contestent le régime, ils sont tout simplement arrêtés, enfermés, torturés et même envoyés dans des camps de rééducation.
Pourtant, sur le fond, Les Enfants d'Hitler reste avant tout une histoire d'amour impossible entre une jeune femme dénigrant l'idéologie nazie et un officier allemand. De ce fait, on assiste à une sorte de tragédie grecque. En résumé, ne vous attendez pas à un happy-end.
Certes, le film a remporté un très gros succès en son temps. Hélas, aujourd'hui, Les Enfants d'Hitler reste un long-métrage beaucoup trop méconnu.

note: 15/20