cosmic-monsters-movie-poster-1958-1020198454

genre: science fiction
année: 1958
durée: 1h15

l'histoire: Le Docteur Laid a inventé une nouvelle machine scientifiques: des champs magnétique très puissantes capables d'attirer les objets venus de lointains horizons. Très vite, des phénomènes étranges se produisent...  

la critique d'Alice In Oliver:

Il y avait un petit moment que le blog n'avait pas chroniqué un film de science fiction des années 1950 ! En l'occurrence, Cosmic Monsters, réalisé par Gilbert Gunn en 1958, n'est même pas sorti en France. Ce qui explique pourquoi le film est seulement disponible sur YouTube mais dans sa version originale. D'ailleurs, Cosmic Monsters est connu sous plusieurs noms: The Strange World of Planet X, The Crawling Terror, The Cosmic Monster (un titre qui se rapproche très fortement de l'original) et The Crawling Horror. Vous l'avez donc compris: Cosmic Monsters est donc une oeuvre méconnue et condamnée à sombrer aujourd'hui dans l'oubli.

Il semble que ce film de science fiction soit l'adaptation d'un roman de Rene Ray, qui sera décliné par la suite en série télévisée (qui n'est pas non plus sortie en France). Pour le reste, Cosmic Monsters s'inspire de l'énorme succès du Jour où la Terre s'Arrêta, de Robert Wise et sorti en 1951.
En résumé, Cosmic Monsters fait partie de ces nombreuses séries B (voire séries Z) de science fiction de son époque. En gros, nous sommes dans les années 1950. Les Etats-Unis et la Russie sont en pleine Guerre Froide. Les Américains croient voir des espions communistes, des soucoupes volantes et des extraterrestres partout.

A cela, s'ajoute également la peur du nucléaire. Finalement, Cosmic Monster est un peu la réunion de toutes ces peurs et de toutes ces tensions de l'époque. A la seule différence qu'il n'y a pas vraiment d'aliens moisis dans ce film. Quoi que... Les mutations engendrées sur certaines espèces animales semblent avoir des origines inconnues, donc extraterrestres !
Aussi est-il nécessaire de rappeler les grandes lignes du scénario. Attention, SPOILERS ! Le Docteur Laid a inventé une nouvelle machine scientifiques: des champs magnétique très puissantes capables d'attirer les objets venus de lointains horizons.

 

t30165

 

 

Très vite, des phénomènes étranges se produisent. Dans un premier temps, c'est un orage magnétique qui fait son apparition et qui alerte la population. Les journeaux s'interrogent: cet orage provient de l'espace et pourrait provenir des petits hommes verts...
Ensuite, ce sont certaines espèces animales (surtout des insectes et des araignées) qui subissent des mutations étranges. Enfin, quand je dis "des insectes et des araignées", je devrais plutôt dire "un insecte (en l'occurrence un criquet) et une araignée". En résumé, Cosmic Monsters doit composer avec un budget limité, soit trois francs six sous.

En l'occurrence, ce nanar science fictionnel bénéficie d'effets spéciaux complètement ringards. Pour les effets d'agrandissement, le film se contente de filmer en gros plan un véritable insecte et une vraie araignée. Toutefois, n'ayez crainte, rien de très effrayant non plus !
En vérité, les effets spéciaux sont totalement dépassés (même pour l'époque) et prêtent davantage à sourire. D'ailleurs, il faudra attendre la dernière demie heure avant de voir nos chères créatures débarquer à l'écran. Avant leur arrivée, pas grand chose ou presque...
Dans l'ensemble, Cosmic Monsters est souvent pénible à regarder. Encore une fois, c'est vraiment sa dernière demie heure, complètement nazebroque, qui lui confère son statut de nanar. Donc, avis aux amateurs... Soit trois personnes dans le monde.

note: 02/20
note nanardeuse: 13/20