marie humbert l'amour d'une mère

genre: drame
année: 2007
durée: 1h30

l'histoire: Le 24 septembre 2000, Vincent Humbert quitte la caserne des pompiers où il était de garde. En route pour rejoindre sa petite amie, un poids lourd percute sa voiture. La vie de Marie, la mère du jeune homme, est désormais suspendue au souffle de son fils, plongé dans un coma profond.   

la critique d'Alice In Oliver:

Il faut toujours se méfier des productions TF1... On ne présente plus cette chaîne hertzienne dont la qualité des programmes est pour le moins très médiocre. Pourtant, parfois (mais vraiment parfois... hein...), on peut tomber sur des programmes et même des téléfilms de qualité.
C'est par exemple le cas de Marie Humbert: l'amour d'une mère, réalisé par Marc Angelo en 2007. Ce téléfilm est aussi disponible sous le nom de Marie Humbert: le secret d'une mère. D'ailleurs, le premier titre de cette production convient beaucoup mieux à ce téléfilm dramatique. Personnellement, je ne vois pas trop quel est le sens du mot "secret" dans ce second titre.

En effet, ce téléfilm est tiré d'une histoire vraie. Il est aussi l'adaptation de plusieurs romans qui ont porté sur ce terrible fait divers, qui a largement interrogé les médias, la société toute entière et les politiques, notamment sur la question de l'euthanasie.
C'est un sujet qui est toujours matière au débat et à la polémique. Marie Humbert: l'amour d'une mère porte sur un fait relativement récent, qui s'est déroulé entre le mois de septembre de l'année 2000 et septembre 2003. A l'époque, la loi Léonetti, qui porte sur la fin de vie, n'était pas encore d'actualité.

 

marie_humbert_l_amour_d_une_mere_landing_entete

 

Le scénario de ce téléfilm tient à respecter les faits tels qu'ils se sont réellement déroulés. Attention, SPOILERS ! Le 24 septembre 2000, Vincent Humbert quitte la caserne des pompiers où il était de garde. En route pour rejoindre sa petite amie, un poids lourd percute sa voiture.
La vie de Marie, la mère du jeune homme, est désormais suspendue au souffle de son fils, plongé dans un coma profond
. Pourtant, l'espoir finit par refaire surface, surtout lorsque Vincent sort de son coma et commence à bouger son pouce. Mieux encore, sa mère parvient à communiquer avec lui. Hélas, les séquelles de Vincent sont graves.

Il restera paralysé et cloué au fond de son lit à vie. Le pronostic des médecins est clair: l'état de Vincent ne s'améliorera pas. De ce fait, Vincent demande (par l'intermédiaire de sa mère) le droit de mourir. Pour sa mère, c'est un long combat qui commence jusque l'inéluctable...
Par conséquent, inutile de vous attendre à un happy end ou à une quelconque forme de joyeuseté. Marie Humbert: l'amour d'une mère est un téléfilm profondément triste, bouleversant et émouvant, mais sans jamais sombrer dans le sentimentalisme et le pathologique dégoulinant. Ce téléfilm a même été récompensé par le Grand Prix de la fiction unitaire au 9e festival de Luchon.

Pourtant, les acteurs ne sont pas très connus. Florence Pernel interprète Marie Humbert. Visiblement, l'actrice semble avoir été particulièrement touchée par la véritable histoire de cette mère. Elle ne joue plus Marie Humbert, elle est Marie Humbert !
Sur ce dernier point, Florence Pernel déclarera: "J'ai respiré Marie, j'ai rêvé Marie, et j'ai eu du mal à la quitter". Effectivement, l'actrice est totalement investie dans son rôle et dans son personnage. Même remarque concernant Edouard Collin qui incarne donc Vincent Humbert. Traiter d'un tel sujet était un pari difficile. Ce téléfilm n'est pas sans rappeler non plus Le Scaphandre et le Papillon, qui s'interrogeait lui aussi sur la fin de vie et l'acharnement thérapeutique.
Dommage que TF1 ne soit pas plus souvent inspiré par ce genre de production, encore une fois, émouvante et d'une profonde justesse.

note: 16.5/20


MARIE HUMBERT sur TF1 par telecablesat