judex

genre: thriller, fantastique
année: 1963
durée: 1h35

l'histoire: Un banquier véreux reçoit un mystérieux message signé Judex lui enjoignant de distribuer ses biens aux pauvres. Favraux se garde bien d'obéir et commet un nouveau méfait. Mais le jour des fiançailles de sa fille, Jacqueline, à l'heure dite, le justicier Judex met à exécution ses menaces.   

la critique d'Alice In Oliver:

On oublie trop souvent de le dire mais Georges Franju fait probablement partie des plus grands réalisateurs du cinéma français. On lui doit, entre autres, le meilleur film d'horreur français réalisé à ce jour, à savoir Les Yeux Sans Visage.
Trois ans plus tard, donc en 1963, Georges Franju réalise un autre film qui va devenir un classique du cinéma français: Judex. D'ailleurs, on peut considérer le long-métrage de Georges Franju comme un remake ou plutôt un hommage au film éponyme de Louis Feuillade, sorti en 1917.

Indéniablement, Georges Franju est un fan de Fantômas. D'ailleurs, le cinéaste se proposera pour réaliser le film avec Louis de Funès et Jean Marais, mais les producteurs rejettent sa candidature. Qu'à cela ne tienne, Georges Franju va tourner une sorte de thriller aux allures fantastiques.
En effet, le héros de Judex se cache lui aussi derrière un masque et ses motivations sont étranges et mystérieuses. Toutefois, le héros Fantômas n'est pas la seule référence de Georges Franju.
Plus que jamais, Judex se veut être un hommage au cinéma expressionniste allemand.

 

judex

 

Pour l'anecdote, le personnage de Judex est le premier héros en cape et précède donc Batman et Superman. Ensuite, il s'agit davantage d'un anti-héros. Aussi est-il nécessaire de rappeler les grandes lignes du scénario. Attention, SPOILERS !
À la veille d’annoncer le mariage de sa fille Jacqueline, le richissime banquier Favraux, crapule notoire, reçoit des menaces signées du mystérieux Judex : s’il ne distribue pas la moitié de sa fortune à ceux qu’il a lésés, il sera puni. Favraux ne prend pas l’affaire au sérieux.

Le lendemain, au cours d’un bal en l’honneur de sa fille, il s’effondre brutalement comme l’avait annoncé Judex ; en réalité, le justicier et ses complices ont enlevé Favraux. Suit une série d’évasions et de poursuites au cours desquelles Judex a pour mission de sauver Jacqueline, dont il est épris, des griffes de la perfide Diana Monti, une voleuse de haut vol qui se fait passer pour une des gouvernantes des Favraux. Pour interpréter Judex, c'est un certain Channing Pollock qui est choisi, notamment pour ses qualités de prestigitateur. De ce fait, Judex apparaît presque comme un magicien mais aussi comme un être annonciateur de la mort.

 

judex (1)

 

D'ailleurs, le film peut s'appuyer sur des séquences extrêmement réussies et d'une beauté insondable. C'est par exemple le cas de la scène du bal masqué. C'est tout simplement un modèle du genre ! Il s'agit d'une séquence totalement surréaliste, presque indescriptible dans sa narration et d'ailleurs presque entièrement muette. Impossible de ne pas y voir un clin d'oeil au cinéma muet et donc au cinéma expressionniste allemand (comme je l'ai déjà souligné).
Certes, au moment de sa sortie, le long-métrage recevra le prix Jean Georges Auriol. Pourtant, plusieurs critiques de cinéma s'acharnent à démolir le superbe film de Georges Franju. Qu'à cela ne tienne, aujourd'hui, Judex est considéré comme le ou l'un des meilleurs films fantastiques français et peut se targuer d'appartenir aux grands classiques du cinéma.
Hélas, à ce jour, Judex reste beaucoup trop méconnu.

note: 18.5/20


Judex 1963 par le-pere-de-colombe