rambo

 

genre: dessin animé
Année: 1986
Durée: 1h40

l'histoire: Les aventures de John Rambo, un militaire farouche et puissant, qui, avec ses amis de la "Force of Freedom" (et sous l'égide du Colonel Trautman) fait régner la justice en combattant les agissements terroristes du syndicat SAUVAGE, commandé par un militaire qui a mal tourné : le Général Warhawk. Le combat pour la paix et la justice commence !       

La critique d'Alice In Oliver:

Evidemment, dans les années 80, le succès de certains films au cinéma inspirent de nouveaux formats. C'est par exemple le cas de Robocop, qui engendre carrément une série télévisée complètement nazebroque et un dessin animé dans la même lignée.
Hélas, Rambo n'échappe pas à la règle et se voit transposer lui aussi sous la forme d'un dessin animé, soit un épisode pilote d'une heure et quarante minutes, puis d'une série animée destinée à séduire le jeune public.

L'air de rien, cette série animée s'étale tout de même sur 65 épisodes et s'inscrit dans la lignée de certains dessins animés à succès, notamment Mask et surtout G.I. JoeLe but est aussi de vendre et de commercialiser la série via la vente de figurines.
Toutefois, les deux premiers films (donc Rambo et Rambo 2: La Mission) réalisés pour le cinéma se démarquaient notamment par leur grande violence. Avec Rambo le dessin animé, le but est de calmer un peu les ardeurs du célèbre guerrier, tout en délivrant largement la marchandise en matière de séquences d'action.

 

rambocol2

 

Cette adaptation animée prend tout de même pas mal de liberté par rapport aux deux films originaux. Premièrement, le dessin animé n'évoque jamais le passé "vietnamien" de notre militaire furieux de service. Ensuite, sans que l'on comprenne réellement pourquoi, John Rambo est accompagné par un black, Turbo, et une jeune donzelle, Kat, véritable spécialiste du déguisement à deux balles..
Clairement, on se demande ce que viennent faire ici ces deux nouveaux acolytes tant ils ne servent à rien et sont sous-exploités.

La vedette de ce long-métrage animé, c'est évidemment John Rambo. Le scénario est de facture simpliste. Attention, SPOILERS ! Les aventures de John Rambo, un militaire farouche et puissant, qui, avec ses amis de la "Force of Freedom" (et sous l'égide du Colonel Trautman) fait régner la justice en combattant les agissements terroristes du syndicat SAUVAGE, commandé par un militaire qui a mal tourné : le Général Warhawk. Le combat pour la paix et la justice commence !
Vous l'avez donc compris: le scénario n'est pas vraiment le gros point fort de ce dessin animé et n'est prétexte qu'à une série de séquences d'action sans queue ni tête.

 

fin

 

En résumé, le but est clairement d'en mettre plein la vue. Nul doute que les jeunes gosses apprécieront ce spectacle décomplexé du gland: des explosions à gogo, encore des explosions, toujours des explosions et ma foi, encore une petite explosion juste histoire de.
Les compétences de notre célèbre militaire sont mises à rude épreuve, à tel point que John Rambo apparaît ici comme une sorte d'Hercule des temps modernes. A lui tout seul, il extermine toute une armée et décime plusieurs gros bateaux de l'armée avec un jet ski et une petite mitrailleuse.

Côté action, il est clair que l'on ne s'ennuie jamais. D'ailleurs, le dessin animé n'hésite jamais à sombrer dans le ridicule le plus total. Oui, Rambo le dessin animé n'est rien d'autre qu'un très gros nanar très drôle à regarder. Néanmoins, à force de livrer des explosions toutes les trois minutes (et je suis modeste), le dessin animé finit par lasser.
C'est tout de même très répétitif dans l'ensemble. Ensuite, les graphismes et l'animation laissent clairement à désirer. Même remarque concernant les doublages en français, pas toujours convaincants. Voilà pour les grandes lignes de ce nanar animé qui mérite largement un petit visionnage !

Note: je passe !
Note nanardeuse: 15.5/20