video-la-chute-de-berlin_pf

genre: documentaire
durée: 50 minutes
année: 2010

l'histoire: La fin du 3ème Reich est proche quand les troupes alliées s’apprêtent à pénétrer la capitale allemande. Mais Hitler, qui s’est cru capable de repousser les russes, s’entête et demande à toute la population, militaire ou civile, de résister jusqu'à la mort. 

la critique d'Alice In Oliver:

Fin 1944, pour le IIIe Reich, tout espoir de victoire est désormais évanoui. Pourtant, les derniers soldats encore actifs vont faire preuve d'une détermination étonnante. Au moment où l'Armée Rouge se rapproche de la ville de Berlin, chaque rue devient une véritable forteresse.
Certes, la résistance allemande est totalement improvisée mais va causer de nombreuses pertes parmi les soldats de l'Armée Rouge. Tel est le sujet de ce documentaire, intitulé La Chute de Berlin, et réalisé en 2010.

Déjà, en décembre 1944, l'Allemagne nazie n'a plus aucun espoir de gagner la guerre. Le IIIe Reich touche à sa fin. Il s'agit d'un régime désespéré qui n'a pourtant pas l'intention d'abdiquer et de rendre les armes. La ville de Berlin est pilonnée par d'innombrables raids aériens.
A l'ouest, les Alliés ont établi le second front. Déjà, en octobre 1944, ce qui reste de l'armée allemande est encerclé. L'armée d'Hitler est en pleine déroute. Alors que le Führer comptait envahir la Russie, son armée est repoussée progressivement jusque les Balkans, puis jusqu'à ses propres frontières allemandes.

 

Bundesarchiv_Bild_146-1985-092-29,_vor_Berlin,_Volkssturm_mit_Panzerabwehrwaffe

 

Hitler commence alors à s'isoler dans son quartier général. Entre janvier et février 1945, Adolf Hitler paraît complètement épuisé. Certaines rumeurs prétendent qu'il aurait même perdu la raison. Alors que l'armée allemande est en infériorité numérique (environ 300 000 soldats), les russes déploient plus de 2.5 millions d'hommes. En pénétrant en Allemagne, l'Armée Rouge commet de nombreux actes de barbarie.
De ce fait, la résistance allemande s'intensifie et obtient même quelques victoires surprenantes.

Toutefois, l'invasion de Berlin par l'Armée Rouge se déroule en plusieurs phases. Malgré la pression russe, les berlinois se battent jusqu'au bout. Des combats à mort se déroulent dans les rues en ruines de la ville. Certains soldats parlent même d'un retour à Stalingrad tant les combats sont violents et sanglants. A bout de souffle, le IIIe Reich fait même appel à des soldats retraités pour prendre les armes. Ces anciens soldats forment alors le Volksturm.
Certes, des centaines de chars russes sont détruits.

 

hqdefault

 

Malgré tout, le Volksturm montre de sérieux signes de faiblesse et ne parvient pas à contrer l'avancée de l'Armée Rouge. Pourtant, malgré la situation, Hitler croit encore que ses hommes sont capables de porter un coup fatal aux russes. En vain.
Ses ordres sont de plus en plus déconnectés de la réalité. L'étau se resserre de plus en plus sur Berlin. Tout espoir est désormais perdu. L'assaut final sur Berlin commence le 26 avril 1945. Dans la nuit du 28 au 29 avril, Hitler épouse Eva Braun. Dans les mêmes temps, il apprend que Mussolini a été arrêté et pendu par les pieds dans un square.

Finalement, Hitler se suicide en se tirant une balle dans la bouche. Avant de mourir, il demande à ce que son corps soit brûlé. Il ne veut pas connaître le même sort que le Duce. Quant aux russes, ils finissent par remporter la victoire contre les derniers soldats défendant le parlement allemand.
Quand l'Armée Rouge occupe définitivement Berlin, elle ordonne de stopper les massacres, les viols et les actes de babarie. Encore une fois, au niveau de la violence, cette dernière phase de la guerre rappelle les moments sordides de la bataille de Stalingrad.
Bref, encore un documentaire intéressant sur la chute d'un régime et la détermination d'un dictateur complètement à la dérive.

Note: 14/20