La-Valse-des-pantins-20110225061546

genre: comédie dramatique
année: 1983
durée: 1h25

l'histoire: Un comique méconnu, pour se faire reconnaitre, enlève le présentateur d'un show télévisé et n'accepte de le libérer qu'à la condition de participer à son spectacle.             

La critique d'Alice In Oliver:

On ne présente plus Martin Scorsese à qui l'on doit plusieurs grands chefs d'oeuvre et/ou classiques du cinéma. Au hasard, nous citerons Casino, Taxi Driver ou encore Raging Bull. Parmi ses films les plus connus, les fans du réalisateurs citent volontiers Les Affranchis, Shutter Island, La Couleur de l'Argent ou encore Les Infiltrés.
Attention, à ne pas oublier La Valse des Pantins, sorti en 1983. Non pas que ce film soit méconnu, loin de là, mais on le cite peut-être (voire sûrement) un peu moins facilement. Avec cette comédie dramatique, Martin Scorsese retrouve son acteur fétiche, donc Robert De Niro.

Viennent également s'ajouter Jerry Lewis (dont c'est le premier rôle dramatique au cinéma), Diahnne Abbott, Sandra Bernhard, Shelley Hack et Frederick De Cordova. On note également les apparitions de Martin Scorsese lui-même, Liza Minelli et les membres du groupe The Clash (Joe Strummer, Mick Jones et Paul Simonon). Au moment se sa sortie, La Valse des Pantins connaît un échec cuisant au cinéma mais reçoit des critiques plutôt positives par la presse.
Jusque-là, Martin Scorsese a surtout réalisé des films violents.

 

LA-VALSE-DES-PANTINS-21

 

Avec La Valse des Pantins, le réalisateur change de registre et s'attaque à la comédie noire et grinçante. Certains fans du cinéaste critiqueront ce changement de cap et y voient une oeuvre mineure dans la filmographie de Scorsese.
C'est à mon avis une grave erreur. L'air de rien, La Valse des Pantins est un film violent. Sauf que cette fois, la violence tient dans son propos, particulièrement virulent pour l'occasion. Aussi est-il nécessaire de rappeler les grandes lignes du scénario. Attention, SPOILERS !

Rupert Pupkin (Robert De Niro) n'a qu'un rêve : devenir un grand comique. Un soir, à la sortie d'un enregistrement de l'émission télévisée The Jerry Langford Show, il parvient à approcher l'animateur vedette, Jerry Langford, et à l'accompagner (contre son gré) dans sa limousine.
Persuadé que c'est le signe du début de sa grande carrière, Rupert n'aura de cesse de harceler Jerry pour être invité dans son show. Le film peut donc s'appuyer sur un scénario solide. Martin Scorsese réalise un véritable manifeste contre le monde de la télévision et du spectacle et ce, à travers le portrait d'un personnage atypique, celui de Rupert Pupkin.

 

ValsePantins1

 

Encore une fois, Robert De Niro livre une prestation exceptionnelle et éclipe tout le reste du casting à lui tout seul. Contrairement à son précédent film (donc Raging Bull), Martin Scorsese se montre plus discret derrière la caméra, avec une mise en scène stylée mais plus sobre qu'à l'accoutumée.
Paradoxalement, La Valse des Pantins est probablement l'une des oeuvres les plus attachantes de Scorsese. Nous ne sommes qu'en 1983, mais le réalisateur brosse déjà le portrait d'une télévision manipulatrice, grandiloquente et aliénant totalement le spectateur lambda.
Certes, comme je l'ai déjà souligné, le film sortira dans une certaine indifférence mais il constitue une oeuvre importante et à part dans la filmo du cinéaste. En tout cas, personnellement, j'adore ce cru de Scorsese !

Note: 16.5/20


La valse des pantins par jumbo13