dvd-moi-tintin

genre: documentaire
année: 1980
durée: 50 minutes

l'histoire: Hergé se met en scène dans ce documentaire qui retrace les principales étapes et influences de son oeuvre.         

La critique d'Alice In Oliver:

Bel hommage à Georges Rémi, plus connu sous le pseudonyme d'Hergé, avec ce documentaire, intitulé Moi, Tintin, et réalisé par Henri Roanne et Gérard Valet en 1980. Ce documentaire repose en grande partie sur plusieurs interviews du célèbre dessinateur.
Il s'agit d'un documentaire riche qui propose aussi de nombreuses images d'archives et qui vise à comprendre le succès autour du plus célèbre des reporters. On considère souvent Hergé comme le "Balzac" de la bande dessinée.

Pour Hergé, l'aventure débute à la fin de la Première Guerre Mondiale, donc après 1918. Hergé n'est alors âgé que de 11 ans. Déjà, à l'époque, Hergé admire certains héros célèbres du cinéma, notamment Charlie Chaplin. A la même époque, Georges Rémi s'engage parmi les scouts.
Le futur dessinateur grandit dans un milieu catholique. L'esprit d'équipe, du jeu et la parole d'honneur vont profondément marquer son éducation. C'est d'ailleurs dans le Journal du boyscout belge qu'il fait ses premières armes.

 

138442

 

Par la suite, il est employé dans le Journal Le Petit Vingtième et commence à publier les premières illustrations de Tintin. Au départ, Tintin n'est qu'un petit reporter amateur de grands voyages à travers le monde. Influencé par les événements terribles qui se déroulent en Russie, Hergé planche sur la toute première aventure du reporter: Tintin au pays des Soviets.
Hergé décrit la Russie comme une terre où ne règnent que la désolation et la famine. Dans les années 20, certains explorateurs triomphent, que ce soit sur la mer ou dans les airs.

C'est par exemple le cas de Lindberg, un célèbre aviateur. La Belgique a aussi ses héros de la colonisation. Ce qui influence évidemment Hergé pour Tintin au Congo. Tintin et Milou s'embarquent alors pour le Congo belge. Cette bande dessinée est le reflet exact de son époque.
L'homme blanc vient donc en Afrique apporter la civilisation. Hergé ne fait que refléter les articles et l'idéologie des journeaux belges de l'époque. Pour Hergé, le Congo est aussi un immense réservoir animalier. Dans la bande dessinée, Tintin et Milou seront confrontés de nombreuses fois à des animaux sauvages et à une jungle hostile.

tintin_herge

En 1931, Tintin et Milou partent en Amérique. Chicago est décrit comme un gigantesque abbatoir truffé de gangsters. A l'époque, les articles des journeaux sont partagés entre une Amérique où tout est possique et une Amérique plongée dans le crime et la violence.
Là aussi, les hommes blancs exploitent les Peaux Rouges. Dans cette nouvelle aventure, Tintin doit se sortir de situations compliquées et met en oeuvre ses qualités de boyscout (qui sont donc celles d'Hergé). A ce moment-là, Hergé considère encore son oeuvre comme une sorte de farce, qui vise à caricaturer la pensée de l'époque.

Les choses changent lorsque Hergé se lie d'amitié avec Tchang Tchong-Jen. Le Lotus Bleu est né et cette nouvelle amitié influence évidemment la rencontre entre Tintin et Tchang, un jeune asiatique. Tintin se retrouve encore dans une actualité violente.
Le Péril Jaune menace l'homme blanc. Grâce à Tchang, Tintin acquiert une humanité qu'il n'avait pas encore dans les albums précédents. Dans les années 30, la tension monte en Europe avec l'arrivée du nazisme.

Moi,tintin

Cette triste actualité influence l'album Le Sceptre d'Ottokar. Hergé décrit un complexe syldave influencé par le pouvoir monarchique. Toutefois, la Syldavie est menacée par un pouvoir militaire corrompu. Hergé fait évidemment référence au nazisme.
Heureusement, Tintin est là pour sauver le pays de cette nouvelle menace. En mai 1940, la Belgique est envahie par les nazis. Le roi Léopold prononce un discours important: "La Belgique doit se remettre au travail". C'est ce que fait Hergé.

En résulte l'album Le crabe aux pinces d'or, qui constitue aussi la première rencontre entre Tintin et le Capitaine Haddock. Pour ce nouvel album, Hergé réalise un véritable découpage cinématographique. C'est un concept qu'il réitérera pour les albums suivants.
Hergé est surpris par le succès que rencontre le Capitaine Haddock. Le célèbre ivrogne, esclave de son vice, éclipse le fidèle second de Tintin, donc Milou. Pourtant, Haddock est aussi le personnage le plus humain dans l'univers de Tintin, avec ses forces et surtout ses faiblesses, mais avec le coeur sur la main.

Tintin-Haddock-Snowy-dancing-Gangnam-Style1-300x248

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Hergé réalise son premier dyptique: Le Secret de la Licorne et Le Trésor de Rackham Le Rouge. Les deux albums proposent de remonter aux origines du Capitaine Haddock, et donc à son glorieux ancêtre, pirate de son état.
Tintin et Haddock sont donc à la recherche d'un fabuleux trésor. Le Professeur Tournesol vient s'inviter aux hostilités via une invention sous-marine révolutionnaire ayant la forme d'un requin. Toujours pendant la guerre, la propagande nazie bat son plein et publie de nombreux articles et dessins à caractère antisémite.

Ce qui influence évidemment Hergé, qui sera même accusé d'antisémitisme à cause de dessins un peu trop clichés. Hergé s'expliquera en affirmant qu'il joue la carte de la caricature. Toutefois, après la fin de la guerre, Tintin est victime d'un période de purgatoire.
Néanmoins, après une courte période de bouderie, Tintin est lavé de tout soupçon. En 1950, Hergé publie On A Marché sur la Lune. A l'époque, la sortie de cet album provoque une certaine hilarité. Personne ne croit à la conquête de notre astre lunaire.

tintin11

En ce sens, Hergé est bel et bien un visionnaire et évoque déjà les problèmes de la gravitation, de l'apesanteur et de l'alunissage. Avec Tintin au Tibet, le reporter retrouve Tchang ou presque... car ce dernier a disparu dans un terrible accident d'avion.
A l'époque, Hergé connaît une période de dépression, probablement liée à son travail. Tintin au Tibet va presque constituer une psychanalyse. Il s'agit d'un album prémonitoire à la symbolique très forte. En effet, dans cette aventure, Tintin finit par retrouver son ami asiatique.

Or, Hergé retrouve lui aussi Tchang Tchong-Jen à la même époque. Les deux amis ne s'étaient plus revus depuis des années. Bref, tous ces albums expliquent en grande partie le succès de Tintin à travers le monde. La recette de ce succès ? Du travail, encore du travail et toujours du travail !
Pour Hergé, une page d'un album doit comprendre le maximum d'informations tout en restant lisible et compréhensible. L'intrigue doit être également plausible. Hergé a aussi le souci du détail et a recours à une documentation importante.
L'implantation du décor est essentielle: en résumé, on doit y être ! Aujourd'hui, on ne compte plus les nombreuses traductions de Tintin, ainsi que ses adaptations cinématographiques. Les albums se vendent toujours par million.

Note: 17/20