film-les-39-marches11

Genre: thriller, espionnage
Durée: 1h25
Année: 1935

l'histoire: Un homme recherche pour le meurtre d'une Mata-Hari est poursuivi par un groupe d'espions nazis, mais aussi par la police britannique.    

La critique d'Alice In Oliver:

A l'origine, Les 39 Marches, réalisé par Alfred Hitchcock en 1935, est l'adaptation d'un roman éponyme de John Buchan. Ce film connaîtra deux nouvelles versions par la suite, réalisées respectivement par Ralph Thomas en 1959 et par Don Sharp en 1978.
A l'époque, Alfred Hitchcock ressort du succès de la première version de L'Homme qui en Savait Trop en 1936. Le cinéaste commence à se faire connaître en dehors des frontières britanniques. Sa notoriété va davantage s'accentuer avec Les 39 Marches.

Au niveau de la distribution, ce thriller d'espionnage et de suspense réunit Madeleine Carroll, Robert Donat, Lucie Mannheim, Peggy Ashcroft, John Laurie et Helen Haye. Au niveau du scénario, on retrouve cette thématique chère à Alfred Hitchcock, à savoir un homme sans histoire qui se retrouve accusé à tort d'un meurtre et doit prendre la fuite pour prouver son innocence.
Attention, SPOILERS ! À Londres, le Canadien Richard Hannay rencontre, au terme d'un spectacle musical interrompu bien singulièrement, une demoiselle qui se prétend poursuivie.

 

39steps

 

Il accepte de la cacher chez lui, où on l'assassine. Craignant d'être accusé, il comprend qu'il ne pourra prouver son innocence de ce meurtre que s'il s'implique dans une intrigue d'espionnage. Il n'a que deux indices, une phrase qu'elle lui a dite, « les 39 marches », et le nom d'un lieu en Écosse.
A partir de là, Alfred Hitchcock varie les hostilités. Les 39 Marches oscille sans cesse entre le film d'espionnage, un suspense parfaitement mené et une ambiance souvent décontractée. Le long-métrage s'appuie sur de nombreuses séquences réussies.

Au hasard, nous citerons la poursuite de Richard Hannay dans le train par pa la police, ou encore la brève séquence présentant un homme ayant la particularité de n'avoir que quatre doigts. Le film peut également s'appuyer sur d'excellents acteurs et un duo (Madeleine Carroll et Richard Donat) qui fonctionne à merveille. En vérité, le scénario repose presque exclusivement sur une seule et unique question, à savoir que représentent les "39 marches" ?
La réponse sera donnée dans les ultimes minutes du film.

 

les-39-marches-d-alfred-hitchcock-4392855jnzft

 

Enfin, le personnage incarné par Robert Donat (donc Richard Hannay) se révèle particulièrement attachant. Cet homme sans histoire va devoir gérer de nombreuses situations périlleuses et invraissemblables. Alfred Hitchcock parvient à faire de ce personnage ordinaire un héros extraordinaire via de nombreux rebondissements et rencontres inattendus.
Pour ce qui est de la mise en scène, Alfred Hitchcock est égal à lui-même. La photographie est évidemment magnifique et le cinéaste prouve qu'il a déjà plusieurs films derrière lui. Plutôt court (à peine une heure et 25 minutes de bobine), Les 39 Marches ne vaut sûrement pas les plus grands classiques Hitchcockiens. Pourtant, impossible de ne pas trouver ce long-métrage fascinant par l'ambiance qu'il dégage et le charme qu'il opère sur le spectateur.
Les fans du maître du suspense apprécieront ce cru plus que recommandable.

Note: 15/20


LES 39 MARCHES - Bonus VO par CoteCine