felon-movie-poster-2008-1020442797

genre: drame (interdit aux - 12 ans)
année: 2008
durée: 1h45

l'histoire: Accusé de meurtre, un homme est condamné à la prison et va découvrir que l'enfer est humain dans un quartier de haute sécurité.

La critique d'Alice In Oliver:

A l'origine, le scénario de Felon, réalisé par Ric Roman Waughn en 2008, s'inspire de plusieurs événements tragiques qui se sont déroulés dans la prison d'Etat de Corcoran dans les années 90. A partir de là, Felon propose une plongée dans l'univers carcéral.
Le sujet n'est pas nouveau puisque le cinéma compte de nombreux films de genre. Reste à savoir de quelle façon Felon réussit ou non à se démarquer de la concurrence. Au niveau de la distribution, ce drame réunit Stephen Dorff, Val Kilmer, Harold Perrineau, Marisol Nichols et Sam Shephard.

Inutile alors de préciser que la présence de Val Kilmer parmi le casting a le mérite de faire peur. En effet, cela fait désormais plus de dix ans que l'acteur se fait rare au cinéma et accumule les petites productions sans intérêt et condamnées à sortir directement en dvd.
Premier constat: Val Kilmer a fortement grossi pour son rôle et est totalement méconnaissable. Soyons honnêtes: il y avait bien longtemps que l'on n'avait pas vu l'acteur dans un bon film.

 

18felon

 

Avec Felon, Val Kilmer livre une excellente performance. C'est d'ailleurs lui la véritable révélation du film. Aussi est-il nécessaire de rappeler les grandes lignes de l'histoire. Attention, SPOILERS ! A la veille de son mariage, Wade Porter (Stephen Dorff) tue accidentellement un cambrioleur qui s'échappait de son domicile. Il est condamné et, par un concours de circonstance, se retrouve dans la prison d'Etat de Corcoran où il découvre la violence des quartiers de haute sécurité.
Il y fait la connaissance d'un autre détenu, John Smith (Val Kilmer), un criminel dangereux, avec qui il va se lier d'amitié.

Ironie du sort, le tournage de Felon s'est déroulé dans l'ancienne prison désaffectée de Santa Fe, au  Nouveau-Mexique, où la plus sanglante émeute de l'histoire des Etats-Unis est survenue. A l'heure où les médias et les politiques prônent souvent la sécurité maximale, le réalisateur, Vic Roman Waughn, livre un véritable pamphlet contre les prisons de haute sécurité américaines.
Clairement, l'administration pénitentiaire en prend pour son grade. Dans cet univers, c'est la loi du plus fort qui domine.

Approved_Unit_043396278844_AE2DD4BF

 

Ensuite, dans ces prisons, ce ne sont pas seulement les taulards qui sont des criminels, mais également leurs gardiens, adeptes de la torture, des brimades et des humiliations. A partir de là, le scénario de Felon se concentre sur deux personnages essentiels: Wade Porter, qui va vivre un véritable enfer dans la prison de Corcoran, et John Smith, un prisonnier condamné à vie.
Le film contient de nombreuses séquences très violentes et écope très justement d'une interdiction aux moins de 12 ans.

Clairement, l'interdiction aux moins de 16 ans n'aurait pas été usurpée. Felon propose plusieurs moments parfois très durs. La prison de Corcoran est décrite comme un univers sauvage dans lequel certains gardiens encouragent les taulards à se foutre sur la tronche.
Mieux encore, des paris sont même organisés. L'administration pénitentiaire reste évidemment aveugle devant ces pratiques illégales et douteuses. Encore une fois, le film évite toute romance et se veut brut de décoffrage.

felon_52443_44945

 

D'ailleurs, pour renforcer cet aspect réaliste, Ric Roman Waughn choisit de filmer son long-métrage comme une sorte de documentaire-vérité. Ce qui renforce cette impression de film "coup de poing". Toutefois, Felon est loin d'être irréprochable.
Malgré ses nombreuses qualités, entre autres, sa critique sans concession des prisons de haute sécurité américaines, le film souffre parfois de moments inutiles. Par exemple, le côté familial, à savoir "il faut à tout prix protéger sa famille des menaces extérieures", est assez lourdingue et moralisateur. Enfin, la pseudo romance entre Wade Porter et sa femme, n'est pas le gros point fort de Felon.
Bref, sans être un très grand film, Felon reste largement recommandable dans son genre. Une bonne surprise dans l'ensemble.

Note: 13/20