jj

genre: comédie, parodie
Année: 1980
durée: 1h25

l'histoire: Une intoxication alimentaire décime la moitié des occupants d'un boeing. L'avion, sans pilote, est bientôt en perdition. A bord: deux terroristes, un général japonais qui se prend pour un kamikaze et une pléiade de personnages complètement fous.               

la critique d'Alice In Oliver:

A l'origine, Y a-t-il un pilote dans l'Avion ?, réalisé par David Zucker, Jim Abrahams et Jerry Zucker (le trio ZAZ) en 1980, est la parodie de A L'Heure Zéro, mais s'inspire également de la série Airport. A la fin des années 70 jusqu'au milieu des années 80, de nombreux films relatent des catastrophes aériennes. C'est clairement la nouvelle mode au cinéma.
Il était donc logique de parodier le genre. Y a-t-il un pilote dans l'avion ? connaîtra un immense succès dans les salles obscures, à tel point que le film engendrera une suite, Y a-t-il enfin un pilote dans l'avion ?

Hélas, le second épisode sera boudé par le public et l'idée d'un troisième film sera rapidement abandonné. Pourtant, dans le domaine de la parodie, Y a-t-il un pilote dans l'avion ? reste un nanar de référence et inspirera de nombreux dérivés.
Au hasard, nous citerons Y a-t-il un flic pour sauver la Reine ?, Y a-t-il un flic pour sauver le Président ? ou encore Y a-t-il un flic pour sauver l'humanité ? Toutes ces comédies feront les beaux jours de Leslie Nielsen, qui fait évidemment partie du casting de cette parodie "aérienne".

0

 

Viennent également s'ajouter Robert Hays, Julie Hagerty, Lloyd Bridges, Robert Stack, Peter Graves et le célèbre basketteur, Kareem Abdul-Jabbar. Pour l'anecdote, le rôle tenu par Leslie Nielsen sera proposé à Christopher Lee, mais ce dernier déclinera l'invitation pour tourner 1941, une autre comédie déjantée réalisée par Steven Spielberg.
Certes, comme je l'ai déjà souligné, Y a-t-il un pilote dans l'avion ? parodie principalement A L'heure zéro et Airport, mais le film a d'autres cibles à son tableau de bord: Les Dents de la Mer, 747 en péril, La Fièvre du Samedi Soir, Pinocchio ou encore Le Magicien d'Oz, pour ne citer que ces exemples.

Comme je l'ai déjà précisé, Y a-t-il un pilote dans l'avion ? est un nanar, mais un nanar volontaire, qui se moque d'un genre (encore une fois le genre "catastrophe aérienne") usé jusqu'à la corde. Le scénario est donc profondément idiot. Attention, SPOILERS !
Elaine Dickinson, une hôtesse de l'air, vient de quitter son compagnon, Ted. Ce dernier est un ancien pilote de guerre qui a perdu son escadrille dans un raid désastreux et se sent coupable depuis. Il la suit à l'aéroport de Los Angeles et achète un billet d'avion pour Chicago dans l'espoir de la convaincre de lui donner une dernière chance pendant le vol, mais Elaine est inflexible.

Y-A-T-IL-Un-Pilote-Dans-L-Avion_portrait_w858

 

Ted revit la guerre et leur histoire d'amour en la racontant à divers passagers. Le vol tourne à la catastrophe quand une intoxication alimentaire rend de nombreux passagers gravement malades, ainsi que les capitaine, co-pilote et navigateur. Ted est donc le seul à pouvoir sauver l'appareil et ses passagers de la catastrophe. Impossible de ne pas rire devant cette parodie totalement déjantée.
Clairement, le trio ZAZ fait preuve d'un grand sens de l'humour et de l'autodérision, et enchaîne les gags à un rythme effréné.

Etonnant de voir Peter Graves raconter des blagues vaseuses et à consonance homosexuelle à un jeune gosse. Oui, l'humour tourne parfois (voire souvent) autour de la ceinture, mais sans jamais sombrer dans l'excès et le vulgaire. Vous pouvez donc oublier la saga Scary Movie.
Encore aujourd'hui, Y a-t-il un pilote dans l'avion ? reste la référence du genre parodique. Le film peut s'appuyer aussi sur un humour insolent et souvent irrévérencieux. C'est par exemple le cas lorsqu'une gamine clamse alors qu'une hôtesse de l'air prend sa guitare pour chanter un air complètement débile. Ou alors quand une bonne femme se fait giffler par plusieurs passagers de l'appareil. Rassurez-vous, je ne vais pas détailler tous les gags, ce serait trop long !
Par la suite, le trio ZAZ continuera dans la comédie potache, avec parfois de très bons crus, mais sans jamais retrouver le souffle de ce tout premier film.

Note: 16/20
Note nanardeuse: 18.5/20