tumblr_m4bhqvsigp1r8rfzto1_500

Genre: horreur, gore, trash (interdit aux - 16 ans)
Année: 1988
durée: 1h25

L'histoire: Un couple de chercheurs subit les foudres d'un prêtre vaudou, pour n'avoir pas réussi à guérir son épouse atteinte d'un cancer. L'homme convoque une horde de zombies, qui sème la terreur sur l'île. La fille du couple parvient à se sauver. Elle revient quelques années plus tard, bien décidée à se venger.  

La critique d'Alice In Oliver:

Avant toute chose, il est nécessaire de rappeler les faits et dans quel processus s'inscrit Zombie 4: After Death, réalisé par Claudio Fragasso en 1988. Après L'Enfer des Zombies, également connu sous le nom de Zombi 2, fausse suite du premier Zombie de George Romero, Lucio Fulci décide de signer un troisième opus, donc Zombi 3. Hélas, le réalisateur abandonne le tournage en cours de route.
Qu'à cela ne tienne, le film est repris par les soins de Bruno Mattei, un zeddard à qui l'on doit un certain Virus Cannibale.

Contre toute attente, Zombi 3 trouve son public dans les vidéos clubs et se taille une certaine réputation auprès des fans de nanars. Fort de ce succès, Bruno Mattei décide de produire un quatrième opus. C'est ainsi que naît le scénario de Zombie 4.
Tourné aux Philippines avec un budget dérisoire, Zombie 4 fait office d'une véritable série Z définitivement fauchée. Plus que jamais, l'ombre de Bruno Mattei plane sur ce film d'horreur complètement débile !

Certes, le film s'intitule Zombie 4 mais n'entretient presque aucun rapport avec les épisodes précédents. Seul point en commun, ce sont évidemment les morts-vivants de service, moisis en l'occurrence. Difficile de raconter l'histoire puisque le scénario est assez bordélique et se résume à toute une série de morts à la fois violentes et grotesques (surtout grotesques).
Les séquences farfelues s'enchaînent sans la moindre cohérence narrative. Toujours est-il qu'il est question ici de magie vaudou. C'est d'ailleurs le début du film qui commence par nous présenter une grognasse en pleine séance de danse tribale.

zombi013

Ensuite, c'est un sorcier qui est assassiné par une communauté de savants sur une île. Mais avant de mourir, ce dernier annonce des jours sombres. C'est d'ailleurs ce qui se produit puisque les scientifiques se retrouvent confrontés à tout un tas de morts-vivants complètement ch'tarbés. En dehors des maquillages grotesques et d'effets spéciaux à la ramasse, il faudra aussi supporter des acteurs en pleine improvisation. A ce sujet, on ne sera pas surpris de retrouver un certain Mick Nicholson, un nanar man habitué à sévir dans des fumisteries.

Pour le reste, pas grand chose à signaler si ce n'est que Bruno Mattei signe à nouveau un nanar horrifique dont il a le secret: des cannibales, des morts-vivants, des explosions sans queue ni tête, des dialogues ridicules et de nombreuses séquences de vomi.
Sur ce dernier point, Zombie 4 est un véritable festival de séquences peu ragoûtantes mais hélas risibles malgré elles. Un vrai bonheur pour tout fan de nanar qui se respecte. Vous voilà prévenus !

Note: quand je dis non, c'est non !
Note nanardeuse: 16.5/20


Zombie 4 After Death (1988) par rabish025