1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Genre : Aventure

Année : 1912

Durée : 31 minutes

L’histoire : Une réunion de savants est organisée afin de déterminer quel est le meilleur moyen de locomotion pour parvenir au Pôle Nord. Plusieurs moyens sont proposés. Parmi eux, celui du Docteur Maboul qui est un aérobus. Les expéditions partent alors vers les régions polaires. Toutes échouent, excepté celle de l’aérobus, dirigé par Maboul et six savants, qui va s’écraser sur le sol du Pôle Nord.  

La critique de Vince12 :

En 1912, Georges Méliès est l’auteur de nombreux chefs d’œuvres à succès. Pourtant, son œuvre commence à sombrer dans la désuétude et il ne peut plus vraiment rivaliser avec les studios de la Pathé. Pourtant, en ce début d’année 1912, Méliès réalise l’un de ses plus grands chefs d’œuvres, A La Conquête du Pôle.

Ce film se veut être au moins aussi ambitieux que Le Voyage Dans La Lune dont il semble être une sorte de remake ayant cette fois pour cadre le Pôle Nord.
Pour information, le film est basé sur un roman de Jules Verne, Les aventures du capitaine Hatteras.

Attention SPOILERS !

2

Les projets d’expéditions polaires se multiplient et une réunion de savants est organisée. Le but de cette assemblée est de déterminer quel sera le meilleur moyen de transport pour atteindre le Pôle Nord. Au final, le moyen retenu est l’aérobus de l’ingénieur Maboul, un savant farfelu.
Maboul réunit alors six savants de différentes nations pour l’accompagner dans son expédition.

Le départ de l’aérobus attire les foules, cependant d’autres aventuriers tentent leurs chances avec d’autres moyens de locomotion. La course pour la Conquête du Pôle s’engage alors.
Tous les voyages, excepté celui de l’aérobus, se soldent par un échec lamentable. Après avoir longtemps erré dans les cieux et évité des obstacles en tout genre, l’aérobus atteint le Pôle Nord mais s’écrase à l’atterrissage.

Les explorateurs partent alors à la découverte de ce nouveau territoire. Cependant ils se retrouvent confrontés au Géant des neiges.
Ce dernier les attaque et dévore un des explorateurs. Ensuite, l’aiguille magnétique, axe du pôle, retient les membres de l’expédition collés à elles.
Au final, un ballon dirigeable intervient pour les sauver juste à temps. Les explorateurs parviennent à rentrer victorieux.

3

Que dire de ce film si ce n’est que c’est plus qu’un nouveau chef d’œuvre pour le cinéaste. Car en effet, A La Conquête du Pôle fait partie de ses monuments du septième art.
Méliès nous entraîne ici dans un film d’aventures dans lequel se ressent bien évidemment la tonalité des contes de Jules Verne.

C’est sans aucun doute le premier (ou l’un des premiers) grand film d’aventure. On retrouve ici tous les ingrédients du genre : un congrès de savants qui se rassemble, un professeur à la forte personnalité, une terre inconnue à découvrir, une expédition qui tourne mal, un monstre gigantesque….

Au niveau de la réalisation ce film est à nouveau une preuve incontestable du génie de Méliès. Le rythme est totalement fou et entraînant.
On retrouve l’univers complètement farfelu, magique et fantastique de Méliès. A ce titre comment ne pas citer le voyage de l’aérobus dans les cieux.

Inutile de préciser que les effets spéciaux sont une fois de plus au rendez vous et mis en scène de façon particulièrement ingénieuse. L’Apogée reste probablement le final avec le Géant de Glace, une scène impressionnante qui est devenue l’une des plus célèbres de l’histoire du cinéma.  
Certaines images restent gravées dans la mémoire du spectateur.

4

On pourrait passer du temps à énumérer les qualités techniques et visuelles de ce film qui se révèle totalement novateur pour l’époque.
Mais surtout, on ne peut que s’incliner devant l’importance d’un tel film qui aura une très grande influence sur le septième art. Influence qui se ressent à travers des films tels que Le Monde Perdu ou King Kong entre autres.

Vous l’aurez compris Georges Méliès repousse encore les limites de effets spéciaux et des techniques pour nous entraîner dans un véritable rêve qui éveille notre imaginaire.

A la Conquête du Pôle est probablement le second plus grand chef d’œuvre de Méliès après Le Voyage Dans La lune, même si à titre personnel, je vous avoue que je le préfère à ce dernier.  

En conclusion un monument de l’histoire du cinéma, un des plus grands chefs d’œuvres de celui qui est l’un des plus grands génies du septième art.
Un film fulte d’une importance capitale, toujours aussi magique. A voir absolument !      

Note : 20/20