MAN BEHIND THE SUN 2

genre: horreur, gore, trash (interdit aux - 16 ans)
année: 1992
durée: 1h45

l'histoire: Durant la Seconde Guerre Mondiale, un docteur japonais part travailler dans un hôpital du Camp 731 dans lequel les chinois sont utilisés pour des expériences sur des armes bactériologiques. L'arrivée de sa fiancée dans le camp l'aménera à participer à une révolte perdue d'avance.

la critique d'Alice In Oliver:

Comme son titre l'indique, Men Behind The Sun 2: Laboratory of the Devil, réalisé par Godfrey Ho en 1992, est la suite de Men Behind The Sun.
A l'époque, le premier film constituait un véritable choc puisque son sujet évoquait un dossier encore tabou aujourd'hui, à savoir les expérimentations bactériologiques menées sur des prisonniers de guerre russes et chinois dans un laboratoire japonais durant la Seconde Guerre Mondiale.

Tous ces meurtres seront condamnés et considérés comme crimes contre l'Humanité. Pourtant, le Japon n'aime pas vraiment que l'on ouvre ce dossier particulièrement noir de l'Histoire. Ce sujet sera repris par Andrey Iskanov dans le terrifiant Philosophy of a Knife, soit l'un des films les plus violents jamais réalisés.
Certes, le premier film abordait un sujet sensible mais le traitement restait particulièrement manichéen.

MBS 2

A tel point que l'on peut facilement évoquer une oeuvre propagandiste. En vérité, Men Behind the Sun 2 souffre des mêmes défauts que son prédécesseur.
Là aussi, le réalisateur, donc, Godfrey Ho, tient à dénoncer la barbarie des soldats et des militaires japonais. C'est la première partie du film.
Sur ce dernier point, Godfrey Ho multiplie les séquences gores et les atrocités exercées sur des prisonniers uniquement chinois.

Bizarrement, les prisonniers russes sont les grands absents du tristement célèbre Camp 731. Encore une fois, cette suite délivre largement la marchandise: corps tranchés, organes prélevés, prisonniers torturés et démembrés...
Bref, Men Behind The Sun 2 ne nous épargne rien ! Clairement, l'interdiction aux moins de 16 ans n'est pas usurpée !
Les japonais, unanimement décrits comme de sinistres barbares, en prennent pour leur grade.

MBS 2

C'est vraiment le plus gros défaut du film. En même temps, cette remarque était déjà valable pour le premier chapitre.
Ensuite, la réalisation n'est pas toujours à la hauteur. Rappelons que Godfrey Ho reste avant tout un nanarman, surtout spécialisé dans les films de combat, et plus précisément, dans les séries B (voire séries Z) avec des ninjas.
Etonnant de retrouver un tel zeddard derrière un film de ce genre !

Néanmoins, Men Behind the Sun 2 reste une suite tout à fait correcte et dans la lignée du premier. Toutefois, rien de neuf au programme.
Sur la forme, ce second volet ressemble surtout à un remake de son prédécesseur. Les amateurs de gore craspec devraient logiquement apprécier ce nouveau méfait. Les autres pourront largement passer leur chemin.
A noter qu'il existe un Men Behind The Sun 3... que je ne connais pas !

Note: 11.5/20