Vahsi_Kan_Affiche

genre: action, survival
année: 1983
durée: 1h10

l'histoire: Un ex-taulard doit affronter une bande bikers qui lui interdisent l'accès à son village.

la critique d'Alice In Oliver:

On ne le répétera jamais assez mais le premier Rambo, de son titre original, First Blood, et réalisé par Ted Kotcheff en 1982, a largement marqué les esprits.
A tel point qu'il sera corrigé et remanié à la sauce kebab. Bienvenue dans Vahsi Kan, connu également sous le nom de Turkish Fist Blood, et réalisé par Cetin Inanç en 1983. On ne présente plus ce cinéaste sur Naveton Cinéma.
Pour mémoire, Cetin Inanç est tout simplement le responsable du plus mauvais film de toute l'histoire du cinéma, j'ai nommé Turkish Star Wars !

Attention à ne pas confondre Turkish First Blood avec Turkish Rambo, produit trois ans plus tard, donc, en 1986 !
Avec Vahsi Kan, Cetin Inanç retrouve un de ses acteurs fétiche, un certain Cüneyt Arkin, que l'on avait déjà pu voir dans le fameux Turkish Star Wars.
Inutile de le préciser mais Vahsi Kan n'est qu'un décalqué du premier Rambo, qu'il copie allégrement.

vahsi

Tout du moins, Cetin Inanç est en mode photocopiage et doit composer avec un budget de vaches maigres et des acteurs amateurs.
Ensuite, n'oublions pas que la Turquie n'a pas connu la Guerre du Vietnam. Le scénario de Vahsi Kan est donc modifié pour l'occasion.
Rappelons que dans le premier Rambo, Sylvester Stallone interprète un ancien soldat de retour dans son pays et qui doit affronter l'hostilité d'une petite communauté.

En l'occurrence, avec Vahsi Kan, Cetin Inanç nous propose de suivre la bataille d'un ex-taulard, indésirable lui aussi aux yeux de sa petite ville, et plus précisément, auprès d'une bande de bikers.
Notre Rambo turc est obligé d'en découdre avec des ennemis rigolards. Pourtant, nos malfrats ne plaisantent pas et capturent notre héros peu bavard.
Ce dernier est alors torturé et se prend plusieurs coups de couteau dans le ventre.

VashiKan

Heureusement, Cüneyt Arkin est un guerrier invincible, pour ne pas dire immortel. Il parvient à s'échapper dans les bois et à panser ses blessures.
Pour Cetin Inanç, c'est l'occasion ou jamais de nous refourguer une séquence de First Blood, un Rambo du pauvre pour l'occasion.
Dans le rôle principal, Cüneyt Arkin délivre une composition de folie.

Non pas que l'acteur soit bon (oh non !) mais parce qu'il essaie sans cesse d'imiter les postures et les mimiques de Stallone.
A ce point de médiocrité et de nullité, c'est presque du grand art ! Mais le cauchemar cinématographique ne s'arrête pas là !
Cetin Inanç multiplie les séquences d'action les plus insensées: roulades dans les bois, mannequins notoires qui viennent remplacer les protagonistes dans des scènes d'explosion ou de saut dans les précipices, et une bande son cacophonique, qui reprend évidemment la musique du film original, font partie du menu fretin.

Vahsi_Kan_02

Toutefois, ce sont les séquences de combat qui restent les plus grands moments de ce nanar à la sauce turque.
En gros, Cüneyt Arkin est probablement aussi doué dans les arts martiaux qu'une grand-mère de 102 ans avec les deux jambes et les deux bras dans le plâtre.
Certes, Vahsi Kan n'égale jamais Turkish Star Wars sur le nanaromètre. Mais dans son genre, il reste vraiment une référence incontournable dans le mauvais goût, le kitsch et la vulgarité. Par là, comprenez qu'on ne s'en remet pas facilement.

Note: impossible de noter ça !
Note nanardeuse: 19/20

 
Vahsi Kan : Turkish Rambo