détour M 4

genre: horreur, gore (interdit aux - 16 ans)
année: 2011
durée: 1h35

l'histoire: Un groupe d'amis part faire de la motoneige. Après s'être égarés, ils se retrouvent dans un ancien asile où ils seront bientôt pourchassés par trois anciens patients.

la critique d'Alice In Oliver:

Qui aurait cru que le premier Détour Mortel serait suivi de trois nouveaux opus ? Pourtant, la saga semble connaître un certain succès sur le marché de la vidéo et auprès des fans de films d'horreur, et plus largement, auprès des amateurs du cinéma bis. Ce qui est plutôt surprenant, d'autant plus que la franchise a perdu de sa superbe depuis belle lurette. Depuis le deuxième chapitre en vérité.
Sans compter un troisième opus fauché et franchement minable.

Néanmoins, un nouvel épisode ne coûte pas cher à produire. Il suffit juste de trouver un décor simpliste, ici, un sanatorium abandonné, des acteurs inconnus et qui le resteront et quelques effets gores pour contenter un public peu exigeant et déjà conquis à l'avance. Bienvenue dans Détour Mortel 4, réalisé par Declan O'Brien en 2011 !
En vérité, Détour Mortel 4 n'est pas une nouvelle suite mais une préquelle, nouvelle grande mode d'un cinéma en manque cruel d'inspiration.

Détour Mortel 4 commence donc comme un film érotique, nous invitant à partager les parties de jambes en l'air de deux couples, deux hétéros et deux lesbiennes. Vive les léchouilles et les broutages de minou !
Plus que jamais, Détour Mortel 4 joue sur la plastique de ses interprètes. En même temps, difficile de miser sur autre chose tant les acteurs sont unanimement mauvais.

Malheureusement, le désastre ne s'arrête pas là. Détour Mortel 4 est donc censé expliquer les origines des créatures mutantes.
Sur ce dernier point, le scénario n'est guère convaincant et vient donc nous raconter une histoire d'expériences sur des personnes difformes qui ont mal tourné. Résultat: les bêtes humaines se sont révoltées contre le personnel médical et sévissent désormais dans la montagne du coin.

Bien des années plus tard, plusieurs couples viennent donc passer des vacances sous ces mêmes paysages enneigés.
Mais la tempête et le froid les obligent à s'arrêter dans la sanatorium maudit. Les créatures mutantes ne tardent pas à pointer le bout de leur nez.
Et nos monstres moisis ne plaisantent pas: ce sont des cannibales meurtriers et donc, particulièrement friands de chair humaine.

Ce qui nous vaudra une longue séance de torture, le film n'hésitant pas à balancer vulgairement la marchandise.
En vérité, Détour Mortel 4 tourne très vite dans le vide et souffre de nombreux défauts. Premièrement, les maquillages des créatures sont franchement ratés.
Ensuite, le film multiplie les situations invraisemblables, sans compter des personnages lisses et totalement inintéressants.

Enfin, Détour Mortel 4 se révèle incapable de créer la moindre atmosphère d'angoisse et de tension. Ce qui est plutôt gênant pour un film d'horreur prenant la forme d'un huis clos. Bref, à force de verser dans le gore outrancier et excessif, Détour Mortel 4 finit par en devenir involontairement risible.
Un quatrième épisode qui se situe dans la lignée de ses deux prédécesseurs: un sacré nanar !

Note: quand je dis non, c'est non !

 
Wrong Turn 4 bande-annonce vf