6_men_getting_sick_1224860238_crop_550x367

genre: expérimental, très vraiment beaucoup inclassable...

année: 1967

durée: 4 minutes

L'HISTOIRE: Ben... Euh...

LA CHRONIQUE DE KOAMAE:

Pfiou ! Ca va pas être facile à faire... Disons, pour commencer, que Six Men Getting Sick est le tout premier film de David Lynch.
C'est un court-métrage, de quatre minutres chrono. Il y est présenté six fois les mêmes tableaux, de la création au résultat final: d'abord, les têtes des six hommes malades (c'est le titre du film) apparaissent, puis tout se crée.
Un décor oppressant, sous un bruit d'alarme insupportable, jusqu'à ce que les six hommes malades dégueulent de la peinture...
Le tout présenté six fois, pour symboliser les six hommes. On peut dire qu'en 1967, David Lynch n'était vraiment pas net dans sa tête: faut être sacrément taré pour avoir ne serait-ce que l'idée de créer un machin comme ça !

Le pire, c'est que Lynch arrivera à faire plus barge encore (si ! si !) avec un autre court-métrage, The Amputee en 1973, que j'aborderai dans quelques jours.
Mais, en attendant, Six Men Getting Sick reste un sommet dans son genre... Parce que déjà, une bonne partie de l'univers Lynchien est là-dedans.
On est pas préparé à voir ça, le choc est gros, même s'il n'y a rien de violent ou de choquant là-dedans, mais ça vous poursuit longtemps dans votre petite tête après visionnage.
Ces tableaux expérimentaux, cette alarme qui n'en finit pas, ça donne finalement un résultat terrifiant, aussi terrifiant que le seront The Alphabet et The Amputee, pour prendre d'autres courts de Lynch.

Amateurs de films avec une histoire bien précise, ayant un début, un milieu et une fin, prière de passer votre chemin...

Sur ce, je vous laisse avec Six Men Getting Sick, et à bientôt pour d'autres courts de Lynch...

NOTE: pour moi ça vaut un 18/20, mais objectivement, ce n'est absolument pas notable...