asterix

genre: dessin animé
année: 1994
durée: 1h25

l'histoire: Panoramix vient d'être enlevé par les hommes de Jules César, qui l'emmènent près de l'Amérique en bateau. Astérix et Obélix partent eux aussi vers des contrées inconnues pour le délivrer.

la critique d'Alice In Oliver:

A la base, Astérix et les Indiens, réalisé par Gerhard Khan en 1994, est l'adaptation de la bande dessinée intitulée La Grande Traversée.
Ce long métrage animé est également une production hispano-allemande. C'est une première pour le petit gaulois.
Jusque-là, les adaptations cinémas avaient toujours été produites en France.

Pour le reste, ce nouvel épisode animé est franchement nullissime. Les défauts sont extrêmement nombreux.
Premièrement, le graphisme n'est pas à la hauteur. Non pas que ce dessin animé soit une honte visuellement parlant.
Mais comparativement aux autres films d'animation qui sortent dans les salles, l'ensemble est tout de même d'un niveau très faible.

astérix

Même remarque concernant l'animation et la richesse des paysages. Ensuite, l'adaptation est peu fidèle au matériel d'origine.
En dehors des indiens eux-mêmes, on ne retrouve presque aucun élément de la bande dessinée. Le scénario a donc été modifié, sans doute pour faire tenir le film sur une durée convenable (soit une heure et 25 minutes de bobine).

Pourtant, au même titre que l'animation et le graphisme, le scénario ne semble pas être le gros souci de cette production paresseuse.
Ensuite, l'histoire est un peu grotesque. Attention, SPOILERS ! Le druide Panoramix est enlevé par les romains et conduit en Amérique en bateau.
Astérix et Obélix partent à sa recherche.
Leur périple les conduit donc chez les indiens.

asterix_film_5_

Parallèlement, César et ses troupes en profitent pour encercler le village gaulois. Une fois que ces derniers ne seront plus sous l'emprise de la potion magique, ils pourront s'emparer du village. Les aventures de nos deux héros gaulois n'ont rien de passionnante. Ensuite, l'humour est rare et l'ennui gagne rapidement cette pellicule réalisée sans aucune imagination. Bref, une grosse purge.
Probablement l'un des plus mauvais volets de la série !

Note: 02/20
Note naveteuse: 16.5/20


- Au revoir - Asterix et les indiens