virus

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 1999
durée: 1h40

l'histoire: Après avoir échappé à une tempête en se réfugiant dans l'oeil du cyclone, l'équipage d'un remorqueur découvre un navire scientifique russe. Une entité extraterrestre de nature électrique s'est introduite dans le bateau et a décimé l'équipage. Son but: éradiquer l'espèce humaine.

la critique d'Alice In Oliver:

Il faut bien le reconnaître: en apparence, Virus, réalisé par John Bruno en 1999, avait tout pour convaincre. Dans le milieu du cinéma, John Bruno est loin d'être un inconnu puisque l'intéressé a signé les effets spéciaux et visuels de plusieurs films à succès et/ou réputés. Au hasard, nous citerons X-Men L'Affrontement Final, Batman le défi, Abyss, Terminator 2, Poltergeist ou encore SOS Fantômes.

Visiblement, John Bruno aime l'horreur, le fantastique et la science fiction. Saura-t-il faire ses armes derrière la caméra ?
Réponse: Non ! Pourtant, le film réunit plusieurs visages bien connus du grand écran: Jamie Lee Curtis, Donald Sutherland, William Baldwin, Joanna Pacula et Marsha Bell. L'histoire est de facture classique.
Attention, SPOILERS !

virus14

Une équipage découvre un navire scientifique russe. A bord, tout le monde est décédé et atrocement mutilé. Il semble qu'une force mystérieuse se soit emparée du bateau. Très vite, l'extraterrestre de service montre le bout de son museau.
Notre cher visiteur ressemble donc à un robot et a la capacité de transformer ses victimes en machines infernales.
C'est d'ailleurs l'originalité de ce nanar dans les règles.

Après un début prometteur, Virus tourne rapidement au ridicule et oscille entre Terminator, Alien le huitième passager et... Goldorak !
Seul souci, la nanardise de Goldorak... Pardon... de Virus est totalement involontaire. Visiblement, le film ne semble même pas conscient de son côté grotesque. Premièrement, qui a eu l'idée de torcher un scénario pareil ?

virus

Ensuite, la tonalité du film est bien trop sérieuse pour que l'on puisse adhérer à un script aussi fantaisiste. Enfin, Virus n'est pas tellement aidé par ses acteurs.
Seule Jamie Lee Curtis a l'air d'y croire un peu. Le pauvre Donald Sutherland se retrouve transformé en machine destructrice pour l'occasion et dans un costume à coucher dehors ! Et puis, il y a évidemment le cas de ce pauvre William Baldwin.
On aurait presque pitié pour lui.

Note: pas envie de noter ce machin


1999 - Virus (VF) - John Bruno