neon00

genre: horreur, slasher (interdit aux moins de 12 ans)
année: 1986
durée: 1h30

l'histoire: Alors que Nathalie fête son anniversaire avec ses amis, ces derniers sont massacré par une horde de monstre au look très varié. Nathalie est la seule survivante mais les créatures ne comptent pas lui laisser la vie sauve.

la critique d'Alice In Oliver:

Indéniablement, le concept de Neon Maniacs, réalisé par Joseph Mangine en 1986, est original et intéressant.
En effet, cette série B horrifique mélange à la fois le slasher et le film de monstres. Neon Maniacs oscille donc entre le slasher à la sauce Vendredi 13 et la foire de l'horreur. Ici, ce n'est pas un mais cinq croquemitaines sortis de nulle part qui sèment la terreur.

Slasher oblige, le scénario est quasi inexistant. Attention, SPOILERS ! Nathalie a décidé de fêter ses 20 ans en compagnie de ses meilleurs amis.
Hélas, ces derniers sont attaqués et massacrés par des créatures au look pour le moins original: un samouraï, un indien, un soldat, un fermier et une sorte de motard, tous plus ch'tarbés les uns que les autres, font partie du menu fretin.

neo3

Par chance, Nathalie a réussi à survivre au carnage. De retour au bahut, ses camarades la rendent responsable du massacre de ses amis.
Personne ne croit à son histoire de monstres sur le retour. Pourtant, très vite, les créatures réapparaissent et ont bien l'intention de tuer Nathalie.
Vous l'avez donc compris: le scénario n'est pas le gros point fort de ce nanar horrifique.

Ensuite, Neon Maniacs ne donne aucune explication sur les croquemitaines de service: qui sont-ils réellement ? D'où viennent-ils ?
Quelles sont leurs origines ? Autant de questions sans réponse. Autre défaut, et pas des moindres, les acteurs sont unanimement mauvais.
Impossible de s'attacher aux personnages en présence: une héroïne peu charismatique et un jeune tombeur fan de hard rock des années 80.

Neon_Maniacs_Paula_s_Cast_11

Tout un programme ! Pourtant, Neon Maniacs reste un mauvais film sympathique. Plus que jamais, les croquemitaines au look improbable sont l'atout majeur de ce slasher terriblement paresseux, accumulant tous les poncifs du genre.
Il faudra donc se montrer peu exigeant pour apprécier cette série B sans prétention. Les fan du cinéma bis trouveront probablement leur compte.
Les autres pourront rebrousser leur chemin.

Note: 03.5/20
Note nanardeuse: 14.5/20

 
Neon maniacs