deadly_m

genre: science fiction
année: 1957
durée: 1h20

l'histoire: En Antarctique, une iceberg se brise, libérant ainsi une mante religieuse géante, prisonnière depuis la Préhistoire. Après avoir attaqué un camp militaire, l'insecte prend la direction de New York et de Washington.

la critique d'Alice In Oliver:

L'air de rien, Nathan Juran fait partie des grands oubliés du cinéma. En effet, on oublie un peu trop souvent que Nathan Juran reste l'un des principaux artisans du cinéma fantastique et de science fiction des années 50 et 60.
Par exemple, comment ne pas évoquer Le 7ème Voyage de Sinbad, Jack le tueur de géants ou encore Les premiers hommes dans la Lune, pour ne citer que ceux-là ?

DeadlyMantis2

Nathan Juran aime également les grosses bestioles improbables. Preuve en est avec The Deadly Mantis, plus connu en France sous le nom de La Chose Surgit des Ténèbres, et réalisé en 1957. Au niveau de ses influences, cette série B de science fiction s'inspire à la fois de La Chose d'un autre Monde et Des Monstres Attaquent la ville.
Ne l'oublions pas, le film a été tourné vers la fin des années 50.

A l'époque, la menace nucléaire est de plus en plus oppressante et la Guerre Froide fait rage entre la Russie et les Etats-Unis.
Voilà un contexte de paranoïa qui inspire évidemment le cinéma horrifique et de SF via l'apparition de mutants et/ou de monstres géants.
The Deadly Mantis appartient donc à cette catégorie.

Deadly_Mantis_1

Le scénario est de facture classique. En Antarctique, un iceberg se brise et libère une mante religieuse géante et affamée de chair humaine.
Très vite, l'insecte s'attaque aux populations locales et se dirige vers les grandes villes des Etats-Unis. Un paléontologue, aidé par l'armée, tente de stopper le périple de la créature. Vous l'avez donc compris: l'originalité n'est pas forcément le gros point fort de ce petit nanar fort sympathique.

Toutefois, contrairement aux autres films de SF de l'époque, The Deadly Mantis ne cherche pas à cacher le visage du monstre.
Au bout d'une petite demie heure, le monstre est déjà visible à l'écran et détruit tout sur son passage. Certes, les effets spéciaux ont bien vieilli mais ils restent tout à fait corrects pour l'époque.

Deadly_Mantis_La_Chose_surgit_des_tenebres_film_monstre

Au niveau de la mise en scène, le film est extrêmement sérieux, un peu trop peut-être. A tel point que les séquences de panique prêtent davantage à sourire. The Deadly Mantis est donc inférieur à ses modèles.
Dans le même genre, on lui préférera largement Des Monstres Attaquent la Ville. Cependant, les amateurs de vieux films de SF en noir et blanc devraient apprécier cette petite bisserie sans prétention.

Note: 12/20 (c'est généreux mais...)
Note nanardeuse: 15/20

 
Deadly_mantis