suspiria,4

enre: horreur (interdit aux - 16 ans)
année: 1977
durée: 1h30

l'histoire: Suzy, une jeune américaine, débarque à Fribourg pour suivre des cours dans une académie de danse prestigieuse. Dès son arrivée, une élève est assassinée. Sous le choc, Suzy est prise de malaises. Et le cauchemar ne fait que commencer.

la critique d'Alice In Oliver:

Pour réaliser Suspiria en 1977, Dario Argento vient puiser son inspiration à la fois dans le conte fantastique et horrifique et dans son histoire personnelle.
Par exemple, Dario Argento est un fan absolu des contes des Frères Grimm. Toutefois, le réalisateur s'est également inspiré d'une grande partie de son enfance passée dans des écoles particulièrement strictes et austères.

suspiria057

Dario Argento écrit le scénario du film avec Daria Nicolodi. Cette dernière s'est également inspirée des souvenirs de sa grand-mère qui lui a plusieurs fois raconté son arrivée dans une école de piano où les professeurs pratiquaient en réalité la sorcellerie et la magie noire. Au niveau du casting, Suspiria réunit Jessica Harper, Udo Kier, Joan Bennett, Miguel Bosé et Alida Valli.

Dès le début du film, Dario Argento a le mérite de présenter les hostilités en effectuant un parallèle entre l'arrivée de Suzy (Jessica Harper) dans une école de danse prestigieuse et l'assassinat pur et simple d'une jeune élève.
Cette séquence d'ouverture est un modèle du genre, la caméra de Dario Argento se focalisant sur le décor baroque de l'école et le climat extérieur se déroulant sous une pluie diluvienne.

suspiria_2_1_

Avec une telle séquence, Dario Argento met la barre très haut et s'mpose comme un maestro de la caméra. Clairement, Suspiria sera son chef d'oeuvre, tout du moins, l'une de ses pièces maîtresses, un film noir, gothique et délicieusement macabre.
Que ce soit les décors, les costumes ou encore l'apparition des personnages, tout a été magnifiquement orchestré et pensé.
Les choix des couleurs et des tonalités tiennent également une place prépondérante dans le film.

Via ce procédé, Dario Argento confère à Suspiria une atmosphère anxiogène et oppressante, venant renforcer cette impression de malaise.
C'est d'ailleurs la sensation éprouvée par Suzy. Pour la belle jeune femme, ses nerfs vont être mis à rude épreuve.
Plus que jamais, il régne dans cette école un climat de terreur. Chaque personnage vient apporter sa pierre à l'édifice, du professeur strict et zélé au domestique, dont l'allure et le physique ne sont pas sans rappeler la démarche de la créature de Frankenstein.

Suspiria_scene_horror_movies_23604326_720_480

Enfin, n'oublions pas la superbe musique, absolument terrifiante et appropriée à l'ambiance générale. Avec Suspiria, Dario Argento varie les plaisirs et signe un film horrifique qui oscille entre épouvante, gore, cauchemars et crimes particulièrement sadiques. Oui, Suspiria est un film très violent et logiquement interdit aux moins de 16 ans. Cette même violence se traduit également dans un espace confiné et qui semble parfois irrationnel. En un sens, par son côté anxiogène et onirique, Suspiria n'est pas sans rappeler le superbe Shining de Stanley Kubrick.
Bref, pour moi, Suspiria reste le chef d'oeuvre absolu de Dario Argento.

Note: 19/20


SUSPIRIA (bande-annonce)