guerre du feu

genre: aventure
année: 1981
durée: 1h35

l'histoire: A l'époque de l'âge de Pierre, trois guerriers homosapiens partent à la recherche du feu, objet de toutes les convoitises et de luttes pour la survie.

la critique d'Alice In Oliver:

A la base, La Guerre du Feu, réalisée par Jean-Jacques Annaud en 1981, est l'adaptation d'un roman éponyme de J.H. Rosny.
Il s'agit également d'une oeuvre ambitieuse qui nous ramène 80 000 ans en arrière, donc, à l'ère de la Préhistoire.
Les premiers hommes, les Homo Sapiens, traversent des temps difficiles: ils connaissent déjà l'usage du feu mais ne savent pas comment le produire.

guerre_du_feu

Le film tourne autour de cet élément essentiel et élémentaire pour la survie de l'espèce. Au niveau du casting, on retrouve quelques visages connus, notamment Ron Perlman, Rae Dawn Chong et Everett McGill.
La Guerre du Feu nous plonge alors au moment du Paléolithique. Certes, le film de Jean-Jacques Annaud apportera un nouveau regain d'intérêt pour la Préhistoire.

Toutefois, malgré ses bonnes intentions, La Guerre du Feu est également bourrée de clichés. Encore une fois, l'homme préhistorique est considéré comme un être qui ne sait pas encore manipuler le feu.
Or, les connaissances théoriques en la matière ne permettent pas encore de préciser à quel moment l'homme a su maîtriser cet élément essentiel.
Toutefois, la technique est simple puisque le feu peut s'obtenir à partir de simples frottements de cailloux.

guerre_du_feu

Il semblerait que l'Homo Sapiens ait acquis assez vite cette capacité. Mais ne soyons pas trop sévères. Dans l'ensemble, La Guerre du Feu reste un excellent film de genre, totalement original pour l'époque.
Par certains aspects, il n'est pas sans rappeler l'introduction de 2001, l'Odyssée de l'Espace, qui montrait les premiers hommes manipuler des objets élémentaires.

Dans La Guerre du Feu, il est question également des origines de l'homme et de ses obsessions du moment, à savoir sa survie personnelle et celle du groupe. Le feu apparaît alors comme une entité presque divine et essentielle pour assurer la pérrennité de la communauté. Le film évoque alors le quotidien des Homo Sapiens: ces derniers doivent donc affronter le froid et repousser les attaques des bêtes féroces qui les guettent. Sans compter les tribus adverses, toujours prêtes à conquérir de nouveaux territoires.

Difficile dans ce film de parler des dialogues. Mais pour l'anecdote, Jean-Jacques Annaud fera appel à un linguiste pour les rendre intelligibles.
A partir de ces différents éléments, La Guerre du Feu propose une aventure crédible, riche en émotions et en rebondissements.
Pourtant, le pari était loin d'être gagné, d'autant plus que le film évoque également les instincts primitifs des premiers hommes.
Même si on relève ici et là des attitudes profondément humaines, La Guerre du Feu brosse souvent le portrait d'Homo Sapiens définitivement sauvages.
Bref, un très bon film qui obtiendra deux césars (meilleur film et meilleur réalisateur) en 1982.

Note: 16/20


La Guerre du feu - Bande Annonce FR