rencontres_du_3eme_type

genre: science fiction
année: 1977
durée: 2h15

l'histoire: Des faits étranges se produisent un peu partout dans le monde: des avions qui avaient disparu durant la Seconde Guerre Mondiale sont retrouvés au Mexique et un cargo est découvert dans le désert de Gobi. Dans l'Indiana, Roy Neary voit une soucoupe volante passer au-dessus de sa voiture.

La critique d'Alice In Oliver:

Steven Spielberg est passionné par les OVNIS, persuadé qu'une autre forme de vie se trouve quelque part dans l'univers.
Rencontres du Troisième Type, réalisé en 1977, est donc le premier film de science fiction de Steven Spielberg.
Dès les 10 premières minutes, le film annonce déjà le futur scénario d'E.T. L'Extra-Terrestre.

rencontres0

En effet, un jeune gosse aperçoit un alien dans sa maison et décide de le suivre dans la forêt. Le mioche disparaît sans laisser de traces.
Par cette approche, on voit déjà les prémices du script d'E.T. L'Extra-Terrestre, un visiteur pénétrant dans une demeure familiale.
Toutefois, au-delà de cet aspect, les deux films sont peu comparables.

Rencontres du Troisième Type est un film de science fiction particulièrement ambitieux. D'ailleurs, le long métrage recevra plusieurs récompenses: meilleur réalisateur et scénariste pour Steven Spielberg et meilleure musique pour John Williams. Pour le rôle de Roy Neary, le cinéaste pense à plusieurs acteurs: Dustin Hoffman, Gene Hackman, Steve McQueen, Jack Nicholson et même Lino Ventura.

Finalement, c'est Richard Dreyfuss qui est choisi pour interpréter le père d'une famille à la dérive. Pour Rencontres du Troisième Type, Steven Spielberg tient absolument à faire jouer François Truffaut, qu'il admire et qu'il considère comme son modèle.
A noter que Josef Allen Hynek, spécialiste des OVNIS, sera appelé comme consultant lors du tournage du film.
D'ailleurs, ce dernier apparaît dans le film dans son propre rôle.

rencontres

Pour le reste, l'histoire est connue de tous. Attention, SPOILERS ! Au Mexique, des avions de la Seconde Guerre Mondiale sont retrouvés.
D'autres faits étranges se produisent à travers le monde. Visiblement, une force inconnue et d'origine extraterrestre tente d'entrer en contact avec l'espèce humaine. Parallèlement, dans l'indiana, Roy Neary aperçoit une soucoupe volante passer au-dessus de sa voiture.

A partir de là, le film se concentre presque exclusivement sur le périple de Roy, un père de famille en froid avec sa femme et ses gosses.
Ce dernier raconte sa petite histoire mais personne ne le croit. Mais peu importe, Roy tente par tous les moyens de trouver l'endroit où aura lieu la fameuse rencontre entre les aliens et les scientifiques.

Steven Spielberg insiste alors sur les symboles universels et les codes langagiers. Pour établir la communication avec ces êtres venus de l'espace, l'homme utilise un code musical simple, reposant sur cinq notes.
En vérité, ce code musical est joué par l'orchestre de John Williams. Cette partie musicale constitue également les 30 dernières minutes du film.

rencontres

Plus que jamais, Steven Spielberg confère à son film un aspect rationnel et scientifique, la musique apparaissant ici comme un langage universel et portée par l'ensemble des peuples du monde entier.
Les effets spéciaux sont superbes et les séquences de soucoupe volante sont stupéfiantes, même encore aujourd'hui.
Steven Spielberg insiste également sur le mystère qui entoure les extraterrestres et ne dévoilera leur visage que dans les toutes dernières minutes.

Si l'ensemble est parfois un peu long (2 heures et 15 minutes de bobine), Rencontres du Troisième Type reste un film fascinant.
Superbe d'un point de vue visuel et esthétique, le film insiste également sur les lumières aveuglantes de notre cosmos.
Enfin, Steven Spielberg n'oublie pas d'évoquer ce phénomène OVNI à travers les yeux du monde via une courte séquence se déroulant en Inde.
Bref, un classique du genre et un autre sommet du cinéma de Spielby.

Note: 17/20