1195031288_arme_fatale

L'histoire: Roger Murtaugh est un flic noir venant juste de passer la cinquantaine. Martin Riggs faisait partie de la brigade des stupéfiants et vient de perdre sa femme dans un accident de voiture. Leur chef va les mettre ensemble sur une affaire de suicides étranges...

La critique d'Alice In Oliver:

Avec L'Arme Fatale, le réalisateur, Richard Donner invente presque un genre à lui tout seul: le buddy movie. Je dis presque car le genre sera véritablement lancé avec 48 Heures, un film policier réunissant Nick Nolte et Eddie Murphy.
L'Arme Fatale sera l'un des plus gros succès des années 80 et engendrera une véritable saga en quatre épisodes.

Pour le reste, ce buddy movie est fidèle aux règles du genre dans la mesure où il réunit deux flics aux personnalités opposées qui doivent travailler ensemble.
Donc, au niveau du scénario, peu de surprises au programme: dans un premier temps, Martin Riggs (Mel Gibson) et Roger Murtaugh (Danny Glover) n'arrivent pas à s'entendre. Toutefois, leur nouvelle enquête va amener les deux hommes à se rapprocher. Mieux encore, ils finissent par devenir amis.

L'Arme fatale

La formule de L'Arme Fatale est connue de tous mais elle fonctionne parfaitement dans ce premier chapitre. D'ailleurs, elle influencera toute une gamme de films policiers américains: Bad Boys, Tango et Cash ou encore Rush Hour, pour ne citer que ceux-là. L'Arme Fatale, c'est évidemment Mel Gibson, un ancien du Vietnam et surtout, un policier aux tendances suicidaires depuis la mort de sa femme dans un accident de voiture. Fan de la gâchette, ce dernier est un tireur d'élite et n'hésite pas à mettre sa propre vie en danger pour faire appliquer la loi.

Roger Murtaugh est un flic proche de la retraite, qui mène une vie paisible avec sa femme et ses gosses. C'est un homme respecté à son travail.
Toutefois, une nouvelle affaire l'amène à travailler avec Riggs. Murtaugh accepte mais à contrecoeur. Toutefois, les deux hommes doivent élucider le suicide mystérieux d'une call girl, qui ressemble davantage à un meurtre déguisé.
Leur enquête les conduira sur un trafic de drogue organisé par d'anciens vétérans du Vietnam.

L'Arme fatale

Evidemment, le charme de ce film policier repose surtout sur don duo de choc. La complicité entre Mel Gibson et Danny Glover fonctionne parfaitement. Bonne idée de confronter un flic noir américain à un blanc complètement ch'tarbé !
Les vannes et les répliques cultes fusent ("je suis trop vieux pour ses conneries !") et seront par ailleurs reprises dans les autres épisodes de la saga.

L'Arme fatale

Mieux encore, Richard Donner parvient à rendre ses deux héros attachants. Ensuite, le film est rondement mené et contient son lot de cascades et de séquences spectaculaires. A cela, rajoutez des méchants prêts à en découdre avec la police et vous obtenez un film policier particulièrement plaisant.
En tout cas, L'Arme Fatale, réalisé en 1987, reste le meilleur épisode de la saga. C'est aussi le chapitre le plus noir de la franchise.
Sincèrement, Riggs est vraiment cinglé dans le film et finit même par inquiéter son collègue.
Par la suite, la saga prendra de plus en plus la direction d'une comédie voire d'un film familial. En tout cas, L'Arme Fatale reste l'un des buddy movie de référence. Incontournable, tout simplement !

Note: 16/20