mega-python-vs-gatoroid

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 2011
durée: 1h30

l'histoire: Une nouvelle espèces de pythons géants envahit le parc national des Everglades. Afin de stopper cette invasion, les rangers créent une lignée d'alligators mutants. Bientôt, la Floride devient le théâtre d'une bataille entre ces deux espèces.

la critique d'Alice In Oliver:

Ce n'est pas la première fois que les productions Asylum nous proposent un combat titanesque entre deux créatures géantes.
Pour mémoire, je renvoie à Mega Shark Vs Giant Octopus et Mega Shark Vs Crocosaurus, deux films d'horreur particulièrement foireux, le premier des deux étant assez ennuyeux.

MEGA P 0

Cette fois-ci, Asylum décide d'abandonner un peu les requins pour nous proposer une confrontation entre plusieurs crocodiles géants (les gatoroids, une espèce mutante de l'animal) et des serpents gigantesques.
Ce qui donne Mega Python Vs Gatoroid. Pour cela, on joue sur des affiches grotesques, cherchant à tromper le spectateur peu regardant.

Pourtant, la réalisatrice, Mary Lambert, a bien conscience du ridicule de cette série B, voire série Z, qui délivre largement la marchandise en terme de combats nanardeux. Pour une fois, on en a pour son argent : un serpent qui avale un train à lui tout seul ou encore un crocodile qui bouffe un dirigeable en plein vol...
Tel est le menu fretin de ce nanar sympathique, totalement volontaire mais jamais surprenant.

Mega P

Quant aux acteurs, inutile de revenir sur leur prestation, tout bonnement lamentable. A noter que l'on retrouve A. Martinez, un visage plus ou moins connu, pour ceux qui ont suivi le feuilleton Santa Barbara.
En vérité, la formule fonctionne plutôt bien quand nos héros doivent affronter les monstres en présence.
Par contre, la recette montre également ses limites dans les séquences de bavardages, peu passionnantes, il faut bien le reconnaître.
A ce sujet, cette série B nous proposera une baston dans les règles entre une rousse obèse et une blondasse.
Clairement, ce n'est pas le meilleur moment du film, mais ça dure au moins dix minutes, histoire de pallier un peu l'indigence du scénario.

Mais les acteurs ne sont pas l'attraction principale du film. Les vraies stars, ce sont évidemment les monstres de service.
Malheureusement, Mega Python Vs Gatoroid est une série B fauchée, qui pâtit d'effets numériques ridicules et d'effets spéciaux grotesques.
Toutefois, le film ne manque pas de rythme et comblera les fans des productions Asylum, soit quatre personnes dans le monde.
Pour les autres, merci de passer leur chemin !

Note: 0/20
Note nanardeuse: 17/20


Mega Python vs. Gatoroid: Angie's Death