Cri-de-la-Hyene-Long-teng-hu-yue-1983-1

Style: Kung-fu
Année: 1983
Durée: 1h18
Réalisateur: Lo Wei

Résumé: Deux frères ayant survécu au massacre de leurs parents étant enfants par deux maîtres des arts martiaux,s'entrainèrent aux kung-fu une bonne partie de leur vie pour pouvoir les retrouver et les
combattre.Un jour,ils retrouvent leur trace....

La critique de Duncan:

De prime abord, Le cri de la hyène est un film de Kung-fu banal et pas specialement fameux. En vérité, c'est un film assez particulier.
Déjà, il coûte plus cher que ce qu'a fait Jackie Chan avant, sauf Dragon Lord, sa première réalisation, qui sera d'ailleurs un bide monumental, malgré son immense qualité.
Mais il a une autre particularité assez rare dans la filmo de l'acteur.

Le film commence comme une comédie à l'humour ultra lourdingue, pas spécialement drôle et aux personnages assez cretins, caricaturaux et par ailleurs, atrocement mal doublés pour la plupart. Les 30 premières minutes fonctionnent comme ça.
Mais telle La fureur du dragon, 10 ans auparavant, le film opère un virage à 180 degrés et transforme la comédie en film de vengeance sanglant.

Tous ces fameux personnages, objets comiques du film, soit deux personnages, le maître des deux frères et l'acolyte du plus jeune, se font tuer.
Un se fait brûler après un combat titanesque, particulièrement grandiose et le second se fait tuer sans trop que l'on sache comment.
Après ces deux èvenements tragiques, le film s'accélère et devient un vrai bain de sang.
Mais avant de parler de ce fameux bain de sang, il est intéressant de parler de l'une des grandes forces du film: les ennemis.

Les deux maîtres, très charismatiques, sont joués par deux artistes martiaux assez stupéfiants et forts talentueux.
Ce qui donnera un duel à mort à deux contre deux ultra sanglant, où les os craquent, le sang coule, les corps se couvrent de bleus et de coupures.

A noter que les deux maîtres sont accompagnés de 4 sbires en tuniques d'or très intéressants car assez fantaisistes, ces derniers se battant avec des chapeaux coupants sur les bords.

Malheureusement, même s'ils sont parfaitement mis en valeur lors d'un magnifique affrontement de masse dans un temple, nous n'aurons pas un combat digne de ce nom contre Jackie Chan, ce dernier créant des pièges de pics pour les tuer. Ce qui donnera d'ailleurs des scènes très sanglantes et un peu trop hors sujet.
Mais peu importe, car le combat final est absolument dantesque, sûrement un des meilleurs qu'il m'ait été donné de voir dans un Jackie Chan, surtout que c'est un duel à deux contre deux.

Je le redis mais les chorégraphies sont spectaculaires, le sang coule, les plaies s'aggravent, les os craquent. On sent bien que c'est un combat à mort qui s'engage. Cet affrontement titanesque dure plus de 8 minutes et n'est pas gâché par des bruitages d'impacts caricaturaux et ridicules, époque plus récente oblige.
Je sais qu'objectivement, ce film est assez mineur dans la filmo de Jackie Chan ,surtout qu'il est sorti la même année que Le marin des mers de Chine (sa meilleure réalisation)et est donc véritablement inconnu (il n'a même pas sa page wikipédia). Mais il mérite vraiment le coup d'oeil, rien que pour le combat final et le changement de ton total vers le milieu du film. En tout cas, pour moi, il fait partie des meilleurs films de l'acteur que je revoie le plus souvent.
Une belle réussite qui plus est assez facilement trouvable, malgré sa relative rareté.

Note: 16/20