trucks

genre: fantastique (interdit aux - 12 ans)
année: 1997
durée: 1h35

l'histoire: En bordure d'un grand axe routier, un motel, un garage et un restoroute composent le site de Lunar. Un groupe de vacanciers et deux routiers sont assaillis par des camions soudain devenus autonomes.

la critique d'Alice In Oliver:

Adaptation d'une nouvelle de Stephen King, Trucks, les camions de l'enfer, réalisé par Chris Thomson en 1997, est un téléfilm qui oscille entre fantastique et horreur.
Evidemment, l'histoire rappelle énormément le scénario de Christine, une autre adaptation d'un roman de Stephen King.
Sincèrement, nous sommes face à un vrai gros nanar puant, d'une bêtise et d'une drôlerie involontaires.

Ici, ce n'est pas une voiture psychopathe qui est à l'épreuve mais des camions qui deviennent complètement ch'tarbés.
Sans que l'on comprennnent pourquoi, les engins prennent vie et massacrent quelques pauvres victimes sur la route. La différence avec Christine ?
Cette fois-ci, les camions ne sont pas habités par un esprit diabolique mais sont dirigés par une mystérieuse force extraterrestre.

Tout un programme ! Pire encore, cette force étrange est également capable de s'emparer de petits camions télécommandés. Ce qui donnera lieu à une séquence de tuerie complètement ridicule !
Certes, comme je l'ai déjà souligné, Trucks: les camions de l'enfer est un téléfilm. De ce fait, cette production ne peut avoir les mêmes prétentions qu'un blockbuster digne de nom. Toutefois, ça reste un très gros nanar que l'on refourguera très vite dans la benne à ordures.

note: chat_assez_fou