ragetigre

Genre: action, arts martiaux (interdit aux - 12 ans)
Année: 1971
Durée: 1H40

L'histoire: Des clans d'épéistes règnent sur le territoire, laissant derrière eux des tas de cadavres. Lei Li se retrouve encerclé par les guerriers du clan de maître Long et a le bras droit tranché. Depuis ce jour, Li est serveur dans une auberge, refusant de toucher à son sabre.

La critique d'Alice In Oliver:

Parmi les films de sabres et plus précisément, les films d'arts martiaux, la première image qui vient immédiatement à l'esprit est celle du sang, ce dernier giclant à profusion après une attaque terrible.
D'ailleurs, de nombreux cinéastes s'amuseront à jouer avec cette image, notamment Quentin Tarantino avec Kill Bill.
En vérité, le premier à avoir utilisé cette image du sang dans les films de baston se nomme Chang Cheh, réalisateur de La Rage du Tigre.
C'est sans aucun doute l'un des fleurons du genre et un film culte, qui n'a pas trop souffert du poids des années, la Rage du Tigre datant tout de même de 1971.

rage_du_tigre2

D'ailleurs, le film a le mérite de présenter rapidement les hostilités. Lei Li, un expert dans le maniement des sabres, se retrouve confronté à maître Long, un redoutable chef de clan.
Pris en défaut par ce dernier, Lei Li doit se résoudre à admettre sa défaite. Maître Long décide finalement de l'épargner et de lui laisser la vie.
Mais pour cela, Lei Li a un prix à payer: celui-ci doit accepter d'abandonner les arts martiaux et de se trancher lui-même son bras droit.

ragetigre3

Après cet événement tragique, Lei Li se repliera sur lui-même, acceptant sa triste condition de guerrier battu au combat.
Encore une fois, on retrouve ici tout ce qui fera le charme des meilleurs films de genre: le combattant qui a perdu sa fierté, l'honneur, la trahison, la vengeance, la mort dans d'atroces souffrances, et évidemment, le sang qui gicle !
Inutile de préciser que La Rage du Tigre a influencé toute une gamme de films d'arts martiaux, et même certaines productions hollywoodiennes.

Dans un précédent chapitre, j'ai cité Kill Bill mais on pourrait également citer Blade ou encore Matrix.
Pour le reste, La Rage du Tigre propose quelques séquences impressionnantes. Clairement, ce film n'a pas à rougir face aux productions citées.
Mieux encore, ça reste un long-métrage indémodable, à la fois violent et poétique.

 Note: 18/20